Shelly, ma fidèle Stratocaster 50’s revient de l’atelier de Denzo Custom, avec une petite mise à jour en sus d’un réglage aux petits oignons.

Après une première upgrade vers des micros Fralin, je m’étais tourné vers un kit de micros belges Steffsen plus en adéquation avec mes gouts. La récente découverte de la marque Heartbreaker Pickups m’a donné envie de tenter le coup. C’est vous dire si la Strat que j’ai testé chez Denzo m’a marqué !

Heartbreaker Cherry Vegas

J’ai opté pour un kit Cherry Vegas : des micros Strat typé 60’s, en AlNiCo V, dynamique et mordant. Le micro central est RWRP (reverse wound/reverse polarity) pour utiliser les positions 2 et 4 du sélecteur en mode humbucker soit avec le neck, soit avec le bridge.

Je comprends mieux pourquoi Heartbreaker insiste sur le fait que le changement est souvent radical et qu’on redécouvre vraiment son instrument une fois l’upgrade réalisée. Ils élaborent leurs micros avec une priorité sur la qualité de la bande passante et ça se ressent !

Le set Cherry Vegas a une amplitude à tomber par terre ! Les aigus sont particulièrement soignés : on se retrouve avec son clair très aérien d’une brillance éclatante, que l’on apprend à dompter avec un réglage de tonalité désormais bien plus utile qu’à l’accoutumée.
L’attaque est franche, très réactive ; les pédales de Fuzz et les autres saturations passent nickel.

Les basses précises, présentes, mais pas proéminentes, viennent donner juste ce qu’il faut pour avoir du corps et du punch, de manière à ancrer le son au sol.

Le neck est particulièrement incroyable dans son style, jamais sourd, toujours bien défini : c’est un régal !

Selon les amplis, il m’arrive d’avoir la tonalité à 3 ou 4 en son clair avec, malgré tout, un son très ouvert sur toutes les positions. Généralement, je tourne aux alentours de 7-8 en tonalité, avec une réserve de brillance sous la main que j’utilise à la demande ; un peu comme un treble booster. On s’habitue assez vite à cette nouvelle manière (en ce qui me concerne) de jouer et d’appréhender les potards. C’est fini le temps du tout à fond 😀

Bref, ça sonne toujours Stratocaster, mais j’ai vraiment autre guitare entre les mains. Les Steffsen sonnaient déjà bien, mais là, on va encore plus loin. J’adore.

Écoutez plutôt :

Et une autre review d’une Gosia Guitars équipée en Cherry Vegas :

Denzo’s Touch : Blend Neck/Bridge

Si j’étais décidé à enlever le système de switch multipositions en place jusqu’alors, je n’étais pas prêt pour autant à sacrifier la combinaison des micros neck et bridge.

En gardant à l’esprit la facilité d’utilisation (un leitmotiv chez lui), David m’a proposé de transformer un des 3 potards en Volume / Blend, avec une configuration standard au niveau du sélecteur de position (bridge / bridge+mid / middle / mid+neck / neck).

Concrètement, quand je suis en position 1 (bridge) et que je tourne le 2eme Volume (le blender), je mixe petit à petit le micro neck avec le bridge. Pareil quand je suis sur le neck, en position 5 : le blender contrôle dans ce cas le volume du micro bridge.

Je me sers beaucoup des 2 micros ensemble : une sorte de bridge mordant avec plus le corps (et les basses) du neck.

Je me retrouve donc avec, dans l’ordre à partir du haut : 1 Volume Master, 1 Tone Master et le Blender en bas.

Une petite photo avec la soeurette surf green :

Ca vous a plu ? Envie de partager ?

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv