Quelques mois après la finalisation du projet TeleStrat Custom par Mathieu Boulet, il est temps pour moi de vous livrer mes impressions sur ma première guitare sur mesure, la bien nommée TeleStrat Custom ; Tiffany de son petit nom.

Globalement adepte du look, de la vibe de Fender, j’ai été tenté de mélanger plusieurs références de la marque pour arriver à quelque chose d’à la fois original, polyvalent et matchant parfaitement mes attentes.

Le temps aidant (surement), certains points du plan initial ont été revus.

Ce qui n’a pas changé

L’aspect mi Télécaster, mi-Stratocaster

–  corps en aulne (en forme Télé),  découpes à l’arrière (tummy cut) et sur la partie avant (forearm) du corps (comme sur les Strats),
– tête de manche de Stratocaster (il s’agit d’un neck d’une Strat 50th anniversary),
– 3 micros et sélecteur 5 positions, comme sur les Strats.
– pickguard combinant les formes de Strat (sur le haut), Telecaster Standard (la corne) et Tele Custom (au niveau des potards),
– Ma combinaison de couleurs fétiche White/Tortoise, comme sur ma Précision Bass.

Bref, les fondements sont restés les mêmes ; même si, les erreurs de certains luthiers ayant travaillé sur le projet aidant, la forme supérieure du pickguard a été un peu exagérée (plus « dodue » que ce qui était prévu) pour masquer les erreurs. Je m’y suis fait à force 😉

Autre point, la couleur était censée laisser transparaître les nervures du bois mais une petite opération camouflage a été également nécessaire…

Ce qui a changé

La configuration de micros

Comme expliqué dans la preview de la guitare il y a quelques mois de cela, la config initial P90 (neck) + Lipstick (middle) + Humbucker (bridge) a été modifiée :

– Neck : The ‘Lipsbucker’ :

Un de mes micros fétiches ! Ou plutôt : mon micro 2 en 1 préféré puisqu’il s’agit en réalité de la combinaison de 2 « lipsticks for Strat » de chez Seymour Duncan (un « normal, et un reverse wound). Les micros sont combinés de façon à fonctionner comme un humbucker ou en simple, grâce à un switch permettant de les splitter (situé juste en dessous du humbucker (et non, ça ne dérange pas quand on joue 😉

J’avais déjà expérimenté ce montage avec succès dans ma Duesenberg (en double Lipsbucker, soit 4 micros) ; c’est probablement un des necks les plus versatiles que j’ai eu l’occasion de mettre dans une de mes guitares.

– Middle : P90 reverse wound :
Dans la mesure où il s’agit là de mon type de micro préféré, conserver un P90 dans la config me semblait une évidence malgré le déplacement du lipstick originel du milieu vers le neck et mon envie de conserver un humbucker au bridge.

Si je devais opter pour une 6 cordes mono micro, ce dernier serait un P90 à coup sûr… et plus généralement, toute gratte qui se respecte devrait en embarquer un : le P90, c’est la vie ! 😀 (Je le concède, jsuis un peu l’ayatollah du P90).

Après un premier essai, concluant, mais pas transcendant, avec un Seymour Duncan STK P1 (splittable), j’ai opté pour un Bare Knuckle BKP91 RWRP.
Qu’on se le dise, Bare Knuckle a décidément le chic pour faire sonner ses pickups comme personne.

– Humbucker Vintage au chevalet :
La transition était toute faite : j’ai opté une fois de plus pour Bare Knuckle pour équiper mon bridge. C’est donc The Mule, une reproduction du PAF Gibson d’excellente facture, qui a pris la place du SH4 initial.
Le tout est utilisable en mode normal (sélecteur par défaut) ou en mode « Black Strat », permettant de combiner micro neck et bridge, ainsi qu’une combinaison des 3 micros ensemble.

Le bigsby

Après ma (relativement récente) découverte des joies du bigsby sur la Jazzmaster, je n’avais plus qu’une idée en tête : en apposer un sur le projet TeleStrat.

Exit donc la stopbar et place à mon système de vibrato préféré, en conservant néanmoins le piézo dans le chevalet (qui s’active via le switch à côté du sélecteur de micro, pour passer du mode électrique au mode piézo).

Le résultat

Une gratte « usine à gaz » pour faire un peu de tout ! Les combinaisons de micros sont vraiment intéressantes et je suis arrivé (enfin) à ce que je voulais.

Le P90 au centre est une vraie bonne idée, le Lipsbucker est toujours aussi dément, les combinaisons neck+bridge sont très harmonieuses et le mojo apporté par le bigsby me ravit à chaque fois.

Ca vous a plu ? Envie de partager ?

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv