Après être passée entre pas mal de mains (souvent « overbookées », pas toujours compétentes, et très souvent un peu trop pressées de finir le travail à mon goût), la TeleStrat Custom est sur le point de faire son arrivée officielle dans le rig.

Ce projet lancé début 2010 se voit donc presque finalisé après un bon nombre de péripéties et quelques tests qui m’ont permis d’ajuster certains aspects au fil des mois. Voici un petit récapitulatif des modifications réalisées (et en cours).

Lutherie

Les découpes prévues au départ du projet ont été effectuées. L’ergonomie est vraiment top, rien à redire là-dessus ! Je ferai peut-être encore raboter un peu le talon, mais cela ne me dérange pas vraiment.

Découpe TeleStrat de profil

La couleur blanche était supposée laisser transparaître les nervures du bois, mais certains « accidents de bricolages » ont contraint à masquer le corps complètement 🙁
Le vernis était un peu trop brillant à mon goût (aspect genre « blanc cuisine ») et je l’ai matifié/griffé légèrement avec un brol de carrosserie (enfin un des luthiers l’a fait 😉 ).

Le pickguard va être refait (pour la troisième fois 😀 ) et suivra mieux le contour extérieur de la TeleStrat que sur les photos qui illustrent cet article.
Le bouton du Killswitch a été déplacé pour venir au dessus du manche par rapport à ce qui a été prévu initialement. Après tests, j’ai opté pour un « pressoir » on/off.

Zoom corps TeleStrat

Electronique

TeleStrat PrototypeLa configuration prévue était :
P90 Stack STK P1 splittable au neck,
Lipstick SLS-1 reverse wound au centre,
Humbucker SH4 au bridge (splittable aussi),
Piezo Powerbridge Fishman le Tune O Matic.

Je n’ai pas aimé le lipstick en position centrale : les positions 2 (avec le P90) et 4 (avec le SH4) avaient beaucoup trop de brillance à mon goût. Même en remontant les deux autres micros et en descendant le lipstick au maximum, ce dernier était toujours trop présent dans les associations.
Par ailleurs, les retrouvailles avec le SH4 n’ont pas été concluantes et je dois bien avouer que l’option du piezo dans une solidbody ne m’a pas convaincu non plus (du moins dans l’optique d’un mix electrique/piezo tel que je l’envisageais : ca n’apporte pas grand chose et j’ai le « crisp » du Lipstick pour mettre de la brillance si nécessaire ; pas besoin du piezo !)

Du coup, nouvelle configuration :
– Double lipstick en humbucker au micro manche :
Option déjà réalisée avec succès dans ma Duesenberg. J’adore ce « lipsbucker ». Je l’ai fait monter avec un sélecteur 3 positions (1 seul lipstick, les 2 en série, les 2 en parallèle)
– P90 reverse wound au centre :
J’ai opté pour un Bare Knuckle BKP91 RWRP
Humbucker Vintage au chevalet :
BKP The Mule, un reproduction du PAF Gibson d’excellente facture.

Le tout, toujours avec les 3 modes de configuration de micros (sur le rotoswitch 3 positions) prévu au début : mode « normal » 5 positions, mode « duo » avec le neck et le bridge et un dernier mode avec les 3 micros activés.

La, ca sonne comme je veux, mais ca reste un chouia compliqué en matière de combinaison de micros ; surtout que je n’utilise presque pas certaines options. Du coup, je profite de l’ultime passage chez le luthier pour le nouveau pickguard pour simplifier l’électronique :
– Exit le split sur le bridge (ce double doit rester un double !)
– Retour à un sélecteur 2 positions pour le Lipsbucker : Série/Parallèle suffisent, d’autant plus qu’un seul lipstick est un peu cours dans les combinaisons de micros.

TeleStrat preview

Le résultat devrait être prochainement en ma possession… de manière définitive cette fois !

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv