Tadaaaa !

Après les nouveaux aménagements du Music Lab et la reprise progressive des activités musicales, voici l’étape inévitable de la recherche de nouveaux sons et du recablage des pédaliers.

Après presque 3 ans dans la configuration précédente, le LIVEBoard ne s’en tirait pas trop mal quand je l’ai rebranché. Pour rappel, il s’agit d’une configuration 8 effets + Switcher la plus compacte possible que je destinais à emmener en LIVE (un pédalier qui porte mal son nom puisque je ne fais plus de concerts depuis un bail 😀 )

Après un NAMM 2019 de ouf, j’ai un peu craqué mon slip et décidé d’intégrer les nouveautés sur mon pédalier principal (quoique…).

Think. Patch. Tweak. Repeat.

Finalement, c’est plus simple de dire ce qu’il reste de la dernière mouture ! Les rescapés sont la FIXD FUZZ, la SICK AS OVERDRIVE et le HEARTBEAT DELAY. Les autres pédales sont parties sur d’autres boards (toujours en cours d’élaboration), dans la Collection ou dans les petites annonces.

L’ensemble est branché dans un switcher Boss ES-8 (à la place du Free The Tone, car plus flexible).
On se retrouve avec :

• Bondi Effects Sick As Overdrive MKII
• Blackout Effectors Fix’d Fuzz
• Benson amps Preamp
• Chase Bliss Audio Brothers
Solasound Tonebender MKIV Yellow Hybrid OC140
• Zvex Fuzzolo
• Fx amps Heartbeat Delay
Neunaber Wet Reverb
• Line 6 HX Stomp

Dans la pratique

J’articule souvent mes presets autour de 2-3 pédales principales de saturation. Ici, ce sont les FIXD FUZZ et PREAMP qui se chargent principalement de faire le job, avec la ToneBender, réglée par trop fuzzy quand je veux quelque chose de plus sale.

Elles se boostent mutuellement, mais profitent également de la SICK AS réglée spécialement pour cette fonction en 1ere position. Elle excelle en boost !

La Fuzzolo est sur la même boucle que la Tone Bender : je ne les utilise jamais ensemble, mais j’aime avoir un autre grain de fuzz à disposition. Dans les faits, j’avais surtout une alimentation libre et la place disponible, alors pourquoi ne pas inviter le petit bison à la fête 😉

J’ai rapatrié la Wet Reverb du FATboard, une référence dont j’ai du mal à me passer tant sa simplicité et son apport son notable. Je l’associe au delay de FX amps qui permet un delay clean et un tape delay au choix, avec tap tempo (indispensable en live/jam à mes yeux).

J’ai longuement hésité entre le HX Stomp et le HX Effects. Si j’ai opté pour le premier, c’est dans une optique éventuelle de live/jam où je connecte le pedalboard directement dans la sono.
Dans la pratique, j’utilise principalement la bête pour ces chainages multiples d’effets, sans les simulations d’amplis/cab ; afin d’avoir un peu de tout sous la main. L’exploration de la machine et la création des presets continue. Je m’amuse vraiment comme un fou avec !

À l’heure où je rédige ce billet, je n’ai pas encore assez apprivoisé la Brothers. Je pensais en faire une foundation drive comme la Preamp et la Fixd, mais je la préfère en boost et dirt boost (sur le circuit fuzz). Je vais probablement la déplacer en début de chaine dans un futur proche, mais je me donne encore un temps de réflexion, car elle aime bien aussi avoir des pédales au cul.

La vraie raison est que j’ai acheté le Preamp, le HX Stomp et la Brothers quasi en même temps et que la Benson et la Line 6 occupent la majorité de mon temps de jeu 😀 (ndlr : Je reviendrai – évidemment – sur mes nouvelles acquisitions dans des prochaines reviews dédiées).

Au final, j’ai une belle flexibilité dans un encombrement raisonnable, avec des effets de grande qualité qui se marient bien entre eux.

Content, le Max 😉

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv