J’ai rarement entamé un article à propos de matériel avec autant d’enthousiasme. Genre « Faut absolument que je vous dise » ; que je vous communique mon très grand engouement pour ma claque sonore et visuelle du moment : le très sexy ampli à lampes Vinny de Benson Amps.

Si j’avais déjà vu passer ces jolis amplis Benson, je ne m’y étais pas intéressé plus que ça – étant bien servi côté amplis, et ayant avec le Denzo/Ams en stand-by dans la tête.

J’ai vraiment découvert le travail de Chris Benson suite à la sortie de sa pédale Préamp, élue par Andy Martin (ex Proguitar Shop, démonstrateur pour Reverb.com et ToneReport) comme étant sa pédale préférée de l’année. Ça méritait que je m’y attarde quelques minutes.

J’ai craqué mon slip quand je suis tombé sur le Vinny amp qui correspondait très fort à un de mes projets d’ampli guitare.

La philosophie du concepteur

Fondé en 2012, Benson Amps est une jeune société d’amplification basée à Portland USA.

Chris Benson, le fondateur, a commencé sa carrière comme technicien sur les établis de Verellen Amps à Seattle et au magasin Old Town Music à Portland. C’est là qu’il voit passer des dizaines d’amplis de toute sorte et qu’il commence à bidouiller le Monarch, son premier circuit original.

Sa philosophie de travail s’inspire des premiers amplis Sunn (Model T) : pas de circuit, pas de turret : tout est câblé à la main directement d’un point à l’autre. D’après Chris Benson, c’est la manière la plus efficace et solide de câbler un ampli.

Plus des inspirations que des copies conformes, ses amplis incorporent des morceaux de Marshall, Vox, Fender, Mesa Boogie, Supro ou Ampeg ; avec quelques modifications originales bien à eux, qui font qu’on a vraiment l’impression d’être face à quelque chose de nouveau.

Merveille à 1 bouton

L’histoire du Vinny amp est particulièrement sympa :

Après avoir acquis un Monarch, Blake de Tone Mob Blog/Podcast demanda à son pote Chris de lui créer un petit ampli pour fêter le premier anniversaire de son fils Vinny.

Si Blake voulait juste quelque chose de basique, capable de sortir du son, Benson ne l’entendait pas de la sorte. Après pas moins de 60 heures de mise au point et six circuits différents, le Vinny amp était élaboré et modifié jusqu’au matin même où Blake venait rechercher sa commande.

Au final, on se retrouve avec un ampli de la taille d’un pack de bières, basé sur le preamp du Monarch, muni d’un bouton Volume, une entrée et un interrupteur on/standby/off. Difficile de faire plus simple !

A l’intérieur, 1 lampe 12ax7 de préamp, 1 el84 en puissance propulsent le petit Vinny à hauteur de 1 watt de puissance.

Le Vinny est également équipé d’une loadbox et d’une sortie au niveau preamp pour une utilisation silencieuse, ou couplée à un autre ampli.

– Construction point à point directe – pas de circuit imprimé, eyelet ou turret board
– 1 x JJ EL84 power tube, 1 x JJ 12AX7 preamp tube
– 1 watt
– Sortie au niveau ligne Post-output-transformer
– Résistance de charge (loadbox) intégrée
– Cab 1×10 pouces Jensen C10R 25 watts en 8 ohms
– Résistances Carbon Comp
– Condensateurs Mallory 150M

Ecoutez plutôt :

Chérie, le bébé est sourd !

Dans sa vidéo, l’ami Chris indique que le Vinny vous permet d’envoyer du « Rock’n’roll without waking the Baby ». LOL

Si jamais bébé ne se réveille pas, je vous conseille vivement de l’emmener chez l’ORL pour un contrôle en règle des esgourdes 😀 Ou de vérifier qu’il est toujours en vie 😀

Le Vinny ne développe peut-être qu’un watt, mais c’est un énoooorme watt – même dans son cab riquiqui de 10 pouces ! Il sonne comme un gros amplar et c’est jouissif, mais vu qu’il n’y a pas de master volume, vous allez emmerder les voisins ou réveiller bébé si vous faites cruncher la bête 😉

L’amplitude d’utilisation et le caractère ultra dynamique du Vinny sautent aux oreilles à la première utilisation. Le plaisir est immédiatement là : on a la banane.
Quand le circuit est bon, on peut vraiment faire plein de choses avec un seul bouton !

Sur la première partie de la course du potard, jusqu’à 9h ou 10h selon les micros de la guitare que vous utilisez et votre attaque, on est sur du clean super bien balancé, avec des aigus brillants.

De 10h à 2h, les crunchs sont aussi rageux que définis. C’est à la fois très brut et plein de nuances. Passé 2h, vous irez progressivement vers un son fuzzy plus compressé et moins brillant, pour un résultat à fond vraiment excitant !

Le volume maximum est atteint environ à 12h ; au-delà, vous aurez plus de saturation et d’harmoniques, mais pas beaucoup plus de décibels. Le bouton de Volume agit également comme contrôle de tonalité : très brillant sur les réglages bas (clean) et de plus en plus dark au fur et à mesure qu’on pousse le gain et que le son se compresse et se distord. C’est savamment mis en place !

Par conséquent, c’est avec le Vinny que vous allez pouvoir vous rendre compte de la qualité de vos guitares. Est-ce que cette conception directe point à point fait qu’il s’agit du circuit le plus pur que j’ai eu l’occasion de rencontrer ? Peut-être…  Quoi qu’il en soit, l’absence de réglages fait qu’on ne triche pas avec le Vinny. On est naturellement convié à utiliser les différents réglages de la guitare pour forger son Son ; sa variation personnelle. J’apprécie d’autant plus les multiples upgrades de mes guitares et leurs options de splitt, direct by pass et autres systèmes de combinaisons de micros.

Le Vinny est l’exemple parfait de matériel de musique réussi : des sons magnifiques avec un vrai caractère, énormément de plaisir à utilisation et finalement, un ampli qui inspire et qui donne envie de jouer sans cesse.

Idées similaires

Ce Vinny amp a quelques points commun avec plusieurs de mes idées :

Premièrement, sur papier, le Vinny ressemble presque à l’ampli que je pensais concevoir avec le fabricant français Redcorner, avant l’arrêt de ses activités. Afin de profiter des mes lampes NOS, j’avais envisagé un combo 5 ou 8 pouces à l’ancienne, avec un circuit simple pour utiliser une 12ax7 en préamp et une el84 en puissance, idéalement switachle avec une 6v6 et pourquoi pas 2 voicing différents pour un son Fender/Vox. Le tout dans un look à l’ancienne. Presque tout est réuni.

Deuxièmement, le Vinny et sa loadbox intégrée couplée à une sortie Line me rappellent inévitablement le Lableue dans lequel j’avais fait installer le même système par Fx Amps. Cette option, initialement prévue pour faciliter les enregistrements et captations, permet également d’utiliser l’ampli comme une pédale de boost/gain en la branchant dans un looper. L’ampli allumé s’active alors dans la chaîne d’effet tel une pédale d’effet standard…

Dernièrement, j’ai retrouvé le son rugueux qu’on cherchait à obtenir en lançant le projet d’ampli Le Brame avec Hard Stuff Box. Un son Supro tweaké avec du grain et de la définition. Pour être honnête, Benson l’a mieux fait que nous 😀 Certes, on a une tonalité et un master en plus (qui offrent un peu plus de flexibilité), mais niveau caractère et son, le Vinny est exactement ce qu’on cherchait. On adore toujours « notre bébé » Le Brame, mais le Vinny a quelque chose de plus.

Si j’avais été à la manoeuvre, j’aurais peut-être rajouté un master débrayable (comme sur le Swart AST) à l’arrière, afin de proposer de cruncher à plus bas volume en mode ampli. Pour le reste, le Vinny est exactement le produit que j’aurais aimé concevoir.

Kemper Profiles

Pour vous dire à quel point Chris Benson a tout compris dans sa démarche globale : il est un des rares concepteurs d’amplis à proposer ses propres simulations d’ampli sur la plateforme Kemper.

Pour 35$, vous pouvez obtenir l’entièreté de la gamme Benson, profilée et approuvée par son créateur. C’est une très belle façon de se familiariser à l’univers Benson Amps et des super sonorités que la société propose.

Les profiles ne rendent cependant pas entièrement justice au comportement de l’ampli, dans la mesure où vous avez plus de possibilités de réglages qu’à la normale. Vous aurez l’essentiel, mais sans le petit plus de l’original. En ce qui me concerne, c’est ce qui m’a décidé à tenter l’aventure Vinny amp… Et je ne regrette vraiment pas mon achat !

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv