Non ma bonne dame, je ne vais pas vous parler d’herbe à fumer, mais bien d’une de mes pédales de saturation préférée : l’Acapulco Gold d’Earthquaker Devices.

Sous son appellation fumeuse, cette petite pédale recrée la saturation d’un ampli Sunn Model T poussé à stock. Il s’agit d’un ampli des années 60-70, plébiscité aujourd’hui notamment dans le Stoner et de gros rock qui tache. Ca tombe bien, on aime ça 😀

Ce n’est pas la première tentative d’Earthquaker dans la niche des pédales à 1 potentiomètre : le sympathique Speaker Cranker que j’ai possédé quelques mois (saturation légère, revendue car je préfère les boost avec plus de gain) et la Fuzz Erupter sortie plus récemment profitent également de l’expertise de simplification de la marque et ne proposent qu’un seul potard en guise de réglage.

1 bouton = 1 son ?

C’est plus compliqué que ça 😉 La pédale est en elle-même assez surprenante de par son comportement. Le volume et la saturation augmentent de concert au plus au tourne le potentiomètre vers la droite.

La zone d’unity-gain (= la pédale sonne au même niveau que le clean de l’ampli) se situe aux alentours de 9h selon l’ampli. Le son s’épaissit alors progressivement jusqu’à délivrer des saturations à la hauteur du Sunn Model T dont il s’inspire vers 11-12h.

A partir de la position centrale (12h), le signal se compresse petit a petit sans pour autant devenir sourd ou moins dynamique. Le volume n’augmente plus beaucoup, mais la pédale va déjà fort – très fort ! Les basses sont massives, les aigus tranchants et fuzzy à souhait ; c’est un délice pour l’amateur de fuzz crades que je suis.

Une fois n’est pas coutume, c’est à l’aide du bouton volume de votre guitare que vous donnerez une autre dimension à l’Acapulco Gold.
Si vous n’êtes pas adepte de la gestion de la saturation au volume, il y a toujours mon alternative de régler un boost en déboost pour arriver au même résultat d’un coup de foot switch 😉

La pédale clean super bien, tout en restant très dynamique  : une bonne surprise assurément ! On retrouve ainsi toute une palette d’overdrive moins typée Sunn ; des sonorités qui me rappellent celles de ma Big Muff ou ma Jumbo Tone Bender dans leurs réglages les moins énervés.

Par ailleurs, vous arrivez difficilement à ces overdrives en réglant la pédale moins fort : il faut passer par le volume de la guitare.

J’ai testé pas mal de profiles de Model T sur mon Kemper, sans jamais arriver à un résultat aussi texturé d’une part, et surtout fun à jouer de l’autre.

Comme souvent, c’est Andy (PGS/Reverb) et sa démo ouvrant sur une reprise de Red Fang qui m’ont fait craquer :

Pour mieux vous rendre compte des nuances apportées par les variations de volume, la démo de Sweetwater est assez explicite :

Je possède la v1 de l’Acapulco depuis 2017 et je ne compte pas la lâcher ! Ce n’est pas ma saturation principale, mais elle me procure beaucoup de plaisir et me rend bien des services quand je fais appel à elle.

Elle préfère être nuancée au volume/déboost que de se stacker avec d’autres pédales. Son caractère prononcé fait qu’elle n’est pas génial en qualité de boost non plus : c’est mieux de construire votre son autour d’elle.

Elle prend cependant pas mal les boosts au cul (OD808, Barbershop, King of Tone ou Sick as Overdrive), mais toujours en conservant son caractère à elle. Ca vous permet d’avoir plusieurs variations sous le pied.

Cette pédale s’inscrit dans la lignée des grandes réussites d’Earthquaker Devices : une super saturation dans l’esprit Sunn, très fun à jouer, qui est bien plus polyvalente qu’elle n’y parait.

Je conseille vivement !

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv