En parallèle avec la reprise du projet Le Brame, je me suis lancé dans un nouveau projet des plus excitants au sein d’Hard Stuff Box : la réalisation d’un de mes fantasmes de toujours, une contrebasse.

Devant l’impossibilité de pratiquer un tel instrument en appartement pour des raisons de guerres de voisinages évidentes, je ne pouvais me tourner vers un modèle acoustique. Après un petit tour de la production électrique, j’en suis arrivé à la conclusion qu’un projet sur mesure était la solution.

Genèse du projet

Une contrebasse, c’est sympa, mais ça prend plein de place et ça rend un volume pas souvent compatible avec le voisinage. En contrepartie, aucun modèle électrique ne trouve grâce à mes yeux, car trop éloigné d’un modèle acoustique (sur lequel je finirai un jour entre 4 murs isolés 😉 ). Par extension, je me suis dit que je ne devais pas être le seul à rechercher ce type de solution.

Je voulais donc une contrebasse électrique, mais avec des spécifications très proche d’une acoustique afin de faciliter le passage d’un à l’autre, c’est à dire :

• un VRAI manche de contrebasse (et le talon qui va avec)
• la possibilité de simuler la présence du corps d’une contrebasse malgré une taille réduite
• des sons dignes d’une acoustique « électrisée » (piezo)

Inspiration de la « concurrence »

J’ai donc fait le tour du web et j’ai pu constater que la majorité de la production de contrebasse électrique s’apparentait à des brosses à chiottes à cordes. Non merci.

3 modèles ont cependant retenu mon attention : les Yamaha Silent Bass et l’Eminence Portable Acoustic DoubleBass.

inspirations-edbass

Si cette dernière a le visuel le plus proche de ce que j’attendais, les Yamaha avaient ce cadre émulant le corps que je trouvais assez intéressant. Sachant que je pouvais avoir du sur-mesure pour le prix des modèles existants, le choix fut assez vite fait : direction l’atelier de Mathieu Boulet pour discuter de la faisabilité du projet.

Maquette

J’ai donc lancé Photoshop et ai commencé à schématiser grosso-merdo le résultat auquel je voulais arriver :

projet-electric-doublebass

Des formes plus allongées que ses consoeurs, plus féminines ai-je envie de dire, avec un corps assez plat pour un encombrement et poids minimum.

On verra ce que ça donne en vrai, d’ici quelques semaines, le temps pour le luthier de réaliser un corps « test » à moindre coup pour avancer dans le développement du modèle final.

Affaire à suivre !

 

 

 

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv