Josh de JHS Pedals a fait trembler les Internets guitaristiques en annonçant via son excellente chaine Youtube The JHS Show la création d’une nouvelle gamme de pédale consacrée à la reproduction des fuzz les plus rares et les plus chères du marché.

Pour inaugurer cette série Legends of Fuzz, Josh a sélectionné 4 fuzz parmi les plus rares de son immense collection personnelle. Son choix s’est porté sur une Tone Bender, une Fuzz Face et une Big Muff, soit le triumvirat de la fuzz, accompagné d’une reproduction de la Super Fuzz de Shin-Ei.

Une sélection de qualité, mais assez classique pour commencer ; avec la promesse de 10 autres modèles à venir dans le futur – dont probablement des références plus ésotériques !

Un des objectifs étant de rendre accessible à toutes et à tous le mojo de ces pédales qui ont fait la légende, le tarif européen devrait tourner autour des 200-220€. Ce qui est relativement raisonnable si les promesses sont tenues par rapport aux tarifs des modèles vintage… quand on les trouve !

JHS a eu le bon goût d’ajouter un bouton MOD qui enclenche une modification du circuit original pour améliorer la polyvalence. Un petit extra bienvenu !

Niveau esthétique, la gamme se partage le même boitier triangulaire à l’ancienne, avec les contrôles sur le haut de la pédale. Un look sobre et vintage qui unifie la gamme et les distingue par leurs typographies.
Un parti pris qui me plait, mais qui pourrait ne pas toujours s’adapter à la configuration de vos pedalboards.

Smiley : Dallas-Arbiter Fuzz Face

La Smiley est un tribute à la Fuzz Face au silicium de Dallas Arbiter, popularisée par Jimi Hendrix.

Contrairement à la 1ère génération au germanium, les condensateurs au silicium qui équipent la 2ème vague de Fuzz Face offraient une meilleure stabilité, plus de volume et un grain plus agressif.
La pédale est basée sur plusieurs modèles de cette époque.

L’option MOD de la Smiley propose un son fuzz gated assez crapuleux !

Supreme : Univox Super Fuzz

La Super Fuzz est un circuit d’origine japonaise que la société Shin-Ei fabriquait début des années 70 pour divers distributeurs et autres fabricants.

Si les circuits sont rigoureusement identiques, les différentes versions cosmétiques de la pédale sont plus ou moins cotées selon leurs raretés. Parmi les versions les plus recherchées, l’Univox Super Fuzz noir et verte de 1972 a servi de base au circuit de la Supreme.

Actionner le bouton MOD change radicalement le comportement du circuit ! Un octaver plus présent, des médiums rescupltés et plus de volume. Un vrai plus ; à en préférer la version moddée  😀

Bender : Sola Sound Tone Bender MkIII « onomatopoeia »

La Bender est basée sur la version MKIII de Sola Sound. Cette version, quasi identique à la MKIV,  marque l’apparition du potentiomètre de tonalité sur la pédale par rapport à ces prédécesseurs.

La difficulté dans la reproduction de ce modèle est l’utilisation de condensateurs au silicium pour imiter le comportement des germaniums. Un challenge en soi.

Le pressoir MOD ajoute un peu de médium et de gain. Ca n’a pas l’air transcendant, mais ca peut être pratique. A voir en pratique !

Crimson : Mike Matthews’ Red Army Overdrive

Après la faillite d’Electro Harmonix USA, le patron Mike Matthews s’est rendu compte de l’enthousiasme grandissant de la communauté pour ses Big Muff des années 70 – plus produites depuis une dizaine alors. Début 1990, il relance la production de Big Muff dans sa nouvelle usine en Russie, mais sans en avoir les droits d’exploitation.

La 7ème version de la Big Muff, la première de Made In Russia avant l’appellation Sovtek, sera brièvement appelée la Red Army Overdrive pendant son unique année de production (91-92). Cette rareté est à la base de la Crimson.

Plus chaude et plus articulée, elle se distingue des Soviet Big Muff qui vont suivre en offrant sa propre déclinaison du légendaire circuit.
Bref, c’est probablement une pièce manquante dans votre collection de Big Muff ! Il est malin ce Josh 😉

Comme sur la Bender, le pressoir MOD propose un boost de médium et de volume.

De fidèles reproductions ?

On ne va pas se mentir, on ne sera pas nombreux à pouvoir comparer les Legends of Fuzz aux originales. Difficile de se faire un avis sur vidéo, mais celles-ci sont assez révélatrices et prometteuses.

Je vous laisse vous faire une idée avec la vidéo d’Andy :

On va devoir se fier aux avis des testeurs par rapport au feeling ressenti en jouant, mais pour ce qui est du son final, c’est plutôt convaincant !

Si l’ADN des pédales originales est bien là, on entend encore de petites différences comme on aurait pu en constater entre 2 pédales de Batch différents à l’époque. La mimique est très convaincante. Les 4 modèles ont l’air de tenir leurs promesses !

La reproduction la plus éloignée de l’originale me semble être la Bender ; compromis silicium oblige, un peu plus de grain et un drive moins fluide, mais pas sans intérêt – loin de là !

Démos

Parmi les vidéos disponibles à ce jour, je vous conseille vivement la démo de Rabae qui signe, encore une fois, une excellente démonstration.

D’autres vidéos pour vous mettre l’eau à la bouche :


Ai-je besoin de nouvelles fuzz ?

A priori, non.
Mais croyez le ou non, après avoir bien épuré les doublons, je me suis retrouvé en manque de certaines sonorités, comme la Fuzz Face que je voulais retrouver sur mes deux pedalboards. J’ai justement commandé une Fuzz Fella chez Chase Tone la semaine dernière.

Malgré l’abondance de biens côté Tone Bender dans mon rig, cette mouture JHS me tente vraiment bien aussi. J’ai les Sola Sound pour comparer en plus… Et pourquoi pas ?

Pour être honnête, je les veux toutes 😀

Et vous ?

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv