Je vous en parlais dans le dossier consacré au Format 500 Series, il existe des modules modulaires qui vous proposent de compiler différents effets au sein d’une même tranche format 500.

Un concept venu du DIY

Le concept des Colour Module a été lancé par le collectif DIYRE – Do It Yourslef Recording Equipment, soit une communauté de bricoleurs et professionnels opérant dans le monde du Pro Audio.

Il s’agit de modules analogiques conçus sur un petit support qui vient se clipser sur une tranche format 500 compatible. On retrouve différents types de modules et différentes tranches pour les accueillir.

Vous pouvez par exemple combiner un preset de réglages de compresseur 1176 avec une EQ Pultec puis un tape simulator dans les colour modules de différents fabricants et les activer à la demande.

Le collectif DIYRE propose la tranche Colour Palette mkII, qui vous permet d’insérer 3 colour modules différents. Chaque colour est contrôlé par un unique potentiomètre et s’active à l’aide d’un commutateur ON/OFF pour chaque module.

Les Colour Modules LTL

La société californienne Louder Than Liftoff fait partie des quelques fabricants à exploiter ce concept modulaire et à proposer des colour modules en vente sur le site DIYRE.

On retrouve actuellement 9 modèles dans leur gamme :

Mass Drivr – Transformateur de sortie inspiré des consoles API
Royal Blue – Transformateur de sortie inspiré des consoles NEVE 1081
Pentode mkII – saturation à lampes via une lampes NOS Raytheon 6418
Implode – une version miniature du compresseur 1176 Urei/Universal Audio
Smash Compressor – compresseur au ratio 6:1 des consoles Fostex MN-50
Rogue Tec Air – égalisation pour hautes fréquences de type PULTEC
FET Filter – égalisation à FET
Pulse – effet et textures façon écho à bandes/delay
Super Filter – simule la saturation et la compression des enregistreurs à bandes.

Louder Than Liftoff – Mister Focus

Apparemment assez convaincus par le format, les Américains ont fait une place pour ces petits modules dans leur préamplificateur Chroma et ont sorti fin de l’année dernière la série Mister Focus, des tranches format 500 prévues pour exploiter à leur sauce 2 colour modules de votre choix – par rapport au Colour Palette mkII de DIYRE qui propose 3 slots, mais moins de réglages.

Caractéristiques du Mister Focus : 

• Niveau de sortie Line
• 2 slots pour modules analogiques au format Colour Module
• Contrôles pour Slot 1 : Drive (-6 to +18 dB avec gain constants) et Mix (mélange le signal dry au signal traité) + activateur on/off
• Contrôle pour Slot 2: activateur on/off
• Fonction Focus EQ avec 1 potentiomètre de balance entre les basses et les aigus
• Focus EQ peut être activé PRE (avant) ou POST (après) les 2 Colour Modules.
• Des « Jumpers » internes permettent de sélectionner différentes plages de fréquences de l’EQ. De même manière, chaque Colour Module comporte différents jumpers de réglages pour affiner leur comportement.

Vous disposez de la fonction Focus EQ, avec une approche one-knob héritée d’un autre module de la marque : le Chop Shop. Vous pouvez d’ailleurs n’utiliser que l’EQ sans activer les colour modules. Vous avez la possibilité de choisir entre 2 voicing différents (un plutôt traditionnel, et un deuxième qui se concentre plus sur les mediums au sens large). Si ca ne peut paraitre qu’un détail, cette fonction est souvent utile pour recalibrer sensiblement le signal dans l’optique du mix.

Le Mister Focus RGB est une tranche « vide » que vous remplissez à la carte pour créer la chaîne de vos rêves pour vos besoins spécifiques.

En plus de sa tranche vide, Louder Than Liftoff en profite pour faire la curation de ses couples de colour modules préférés et d’en décliner 3 modèles aux utilisations dédiées : un canal de console (Stage II), un compresseur (Comp) et un égaliseur (EQ).

Stage II : apporte le mojo du « deuxième étage » des consoles d’enregistrements (sous-entendu, après le préampli). Vous pouvez choisir selon vos préférences entre les modules MassDrivr (Américain/API), Royal Blue (British/Neve) ou Pentode mkII (lampe) pour le Slot 1. Le deuxième slot est utilisé par le Super Filter émulant les enregistreurs à bandes.

Comp : Vous choisissez entre le Smash (MN50) et l’Implode (1176) pour le slot 1 et vous profitez du MassDrivr (API) en slot 2 qui apporte du punch supplémentaire.

EQ : Le slot 1 peut être configuré avec le module Rogue Tec Air (Pultec) ou Fet Filter selon vos envies. Le deuxième slot occupé Royal Blue apporte quant à lui le caractère des consoles Neve.

Extérieurement, on différencie les modules par des labels légèrement différents selon les modèles. Chaque module possède également sa propre couleur de LED.

Premiers avis

C’est à la fois la facilité d’utilisation promise et l’ingéniosité d’un système pensé dans l’optique d’un résultat final obtenu facilement qui m’ont séduit chez Louder Than Liftoff.

Sur les conseils de Michael et Brad de chez LTL, j’ai fait l’acquisition de 2 modules RGB afin de ne pas être perturbé par les labels modifiés lorsque je change les combinaisons de colour modules. Je reste sur donc sur des appellations neutres pour les potentiomètres 😉

Si je comptais les utiliser principalement comme les Stage II pour apporter du mojo aux captations et aux mix, j’ai également fait l’acquisition de la plupart des modules pour tester différentes combinaisons.

Certes, je suis toujours en phase de découverte et je n’aurai un avis plus définitif d’ici quelques mois d’utilisation, mais je peux déjà vous dire que je suis absolument ravi de mes acquisitions !

Mon favori : le Stage II

Cette combinaison est vraiment magique. Je l’utilise quasi en permanence.

J’ai tendance à préférer l’option Royal Blue/Neve sur le Mix bus général qui apporte vraiment un je-ne-sais-quoi délectable à l’ensemble. Le mix semble dénudé d’une substance essentielle lorsqu’on le retire de la chaîne. Pour des morceaux plus métal ou électro, le MassDrivr a un côté musclé, in-your-face, pas dégueulasse 😛

Pour le tracking des enregistrements, c’est plutôt vers le MassDrivr/API (+ de punch) ou Pentode (+ de saturation) que se dirigent mes choix pour accompagner mes préamplis (mais le Neve sonne bien aussi 😉 )

Le Super Filter est quant à lui une masterpiece qui contribue à faire de cette combinaison une vraie réussite. L’objectif de ce module est d’imiter le rendu d’une console MCI JH-110A 8 pistes à bandes, avec les caractéristiques typiques des déformations que procuraient les têtes de lecture, dans le but de faire sonner les instruments/les enregistrements d’aujourd’hui de manière moins digital, plus chaleureuse.

Dans le cadre de productions maison où vous enregistrez numériquement, cela prend tout son sens pour retrouver facilement des tonalités analogiques plus chaleureuses.

Dans les faits, ca se concrétise sous la forme d’une combinaison de filtres high pass et low pass ainsi que d’un circuit de saturation multistage qui apportent densité, volume et harmoniques à la source. Les aigus sont finement poli, tandis que les graves gagnent en punch du fait du roll-off naturel qui donne la sensation de resserrer le bas du spectre. Les batteries et percussions adorent !

Des jumpers internes vous permettent de choisir entre quatre fréquences de filtres high pass 23, 50, 80, 120 Hz, activer ou non le low pass ainsi que le circuit de saturation. Louder Than Liftoff propose d’ailleurs des settings pour commencer à explorer rapidement son module :

Very Analog: HPF = 23 Hz, LPF = BYP, SAT = IN
Fat Bass: HPF = 23 Hz, LPF = IN, SAT = IN
Tight and Clean: HPF = 23 Hz, LPF = BYP, SAT = BYP
Kick / Snare / Toms: HPF = 23 Hz, LPF = IN, SAT = IN
Drum Overheads: HPF = 50 Hz, LPF = BYP, SAT = IN
Electric Guitars: HPF = 80 Hz, LPF = IN, SAT = IN
Vocals / Acoustic Guit.: HPF = 120 Hz, LPF = BYP, SAT = BYP
General Purpose Lo-Cut: HPF = 50 Hz, LPF = BYP, SAT = BYP

Des recommandations que je vous conseille de suivre également tant le résultat est au rendez-vous. C’est bien simple : tout sonne mieux, aussi bien à l’enregistrement qu’au mixage ! Un must have.

Les modules Pultec et Implode alternent quant à eux dans le Chroma (une autre réussite de la marque dont je vous parlerai prochainement) selon les besoins en attendant qu’une Colour Palette mkII ne vienne garnir les rangs pour accueillir les modules restant.

J’ai pris la peine de tester les combinaisons prônées dans la gamme Mister Focus, soit le MF EQ avec un duo Rogue Air+Royal Blue et le MF Comp et le couple Implode+MassDriver.

L’EQ prend l’air

Je ne connais pas bien les EQ Pultec pour comparer, mais ils ne mentent pas sur l’appellation Air de leur module. Le Rogue Tec Air est particulièrement efficace sur les aigus qui gagnent en définition et finesse ; au point de sentir la source respirer davantage. Subtile, mais précieux.

La fonction Focus EQ pre/post est assez intéressante et complémentaire au Rogue Tec Air, car elle permet des utilisations créatives en consacrant les basses à au Focus et les aigus au Pultec.

Maintenant, si on veut une EQ plus traditionnelle, il reste l’option du Fet Filter (un ensemble de Saturation + Midrange Boost/Cut + High Pass Filter/Low Shelving Cut) que je n’ai pas sous la main pour tester.

Dans le Slot 2, c’est le module d’obédience Neve qui se charge d’apporter son lot d’harmoniques, sans possibilité de réglage externe autre que on/off, contrairement au Stage II où le Royal Blue est en Slot 1 et où on peut doser la saturation. Vous pouvez toujours utiliser le jumper interne pour booster les aigus du Royal Blue à 4.7 kHz, mais ce n’est pas spécialement nécessaire avec le Pultec devant (pour un micro bien sombre, peut-être ?). A voir avec le Fet Filter.

Au final, c’est vraiment l’interaction du Royal Blue avec le Pultec qui donne un résultat canon à ce Mister Focus EQ, avec toujours l’apport de ce Focus EQ pre/post colour modules qui est vraiment pratique.

J’utilise cependant toujours les EQ avec parcimonie en tracking par peur de bousiller la prise (j’ai de mauvais souvenirs avec mon TFPro P110, des erreurs de débutant…).
J’effectue ces traitements à l’aide de plugins au mixage ; ce qui me permet plus de marge d’erreur d’une part et plus de possibilité d’ajuster les pistes entre-elles. Question d’habitudes.

COMPliments

Le Mister Focus Comp constitue également un bel outil de travail.
C’est le deuxième coup de coeur de la sélection !

Intégré dans le Slot 1 du RGB, l’Implode est un module qui impressionne d’abord au visuel par la quantité d’éléments contenus sur une si petite carte !

Vous avez ici le choix entre 2 settings : le ratio 4:1 ou le mode « all buttons in » en référence au son que délivre le compresseur 1176 avec tous les boutons enclenchés. Le potentiomètre C-Drive gère le niveau d’entrée (comme sur le 1176) tandis que le C-Mix contrôle le taux de signal dry et le signal compressé (comme lorsqu’on effectue une compression parallèle).

Sur la carte en elle-même, vous pouvez ajuster l’attaque, le release et le gain du compresseur via des trimpots. Bien sûr, on adorerait avoir ces contrôles en façade, mais à 15x moins cher que l’original, il faut s’attendre à des compromis. On en vient vite à envisager plusieurs modules Implode pour avoir plusieurs réglages de 1176 sous la main 😉

N’ayant pas le background nécessaire pour comparer avec la référence hardware dont il s’inspire, je peux néanmoins attester de la musicalité du module Implode par rapport aux plugins 1176 que j’utilise. Ca fait le boulot et on est clairement dans le même esprit.

Par ailleurs, si vous voulez profitez de la coloration du circuit sans apporter de compression à votre signal, il vous suffit de mettre un jumper de bypass sur le circuit de détection et hop : le compresseur est débrayé ! Pratique 🙂

Je dois encore approfondir la découverte de la bête, mais a priori, le preset 4:1 est plus passe-partout rend très bien sur les voix et les guitares que j’ai pu lui envoyer. Le All-buttons-in est beaucoup plus typé, c’est intéressant de le prendre en compte dès le début des prises comme un élément de la chaine à part entière, au même titre que la voix du chanteur ou des effets lorsqu’ils sont utilisés à des fins créatives à l’enregistrement (autotune, distorsion, effet téléphone, …). Sur le micro d’ambiance des prises guitares, c’est pas mal non plus.

Comme pour le Mister Focus EQ, le compresseur profite grandement de l’apport du module MassDrivr (API) pour dynamiser le signal. Du corps et du punch qui se marient très bien à l’esprit 1176. Une fois enclenché, difficile de le retirer sans ressentir une sensation immédiate de manque. Un tandem gagnant !

Buy it – Use it – Love it

S’il faut féliciter DIYRE pour son concept de Colour Modules, je m’incline face à ce qu’en a fait Louder Than Liftoff. C’est exactement le type de produits que je cherchais !

Sa philosophie to-the-point alliant la facilité d’utilisation aux résultats époustouflant m’avait conquis sur papier, avant de me combler tout court.

La combinaison Stage II est à conseiller à tout le monde, pour toutes les situations – à tester, au moins ! II devrait trouver sa place dans tous les home studios ambitieux sans aucun problème.

Je suis particulièrement conquis par le quatuor Royale Blue, MassDrivr, Pentoke mkII et Super Filter qui sont de franches réussites. Ils se combinent à merveille entre eux pour pousser vos enregistrements vers de nouveaux sommets. Topissime !

Je conseille de tester également le MassDrivr (ou le Pentode) dans le Royal Blue en slot 2. Je ne sais pas si c’est le fait de taper de l’API dans du NEVE qui inconsciemment joue sur ma perception, mais il y a quelque chose de magique qui se passe ! Je continue les tests en vue de ma review sur le Chroma 500 – Stay Tuned !

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv