Un peu plus de 2 ans après le lancement du magasin, la (bonne) évolution de celui-ci ainsi que la situation familiale délicate auront accéléré mon arrivée à temps plein dans l’équipe d’Impact Santé.

Je trépignais d’impatience de me consacrer full time au développement de l’entreprise familiale. Si je suis resté assez discret à ce sujet sur le blog (et un peu partout sur les Internets) par respect pour mon ancien employeur ; je peux enfin placer un petit mot sur le blog à propos de ce qui me bouffe soirées, weekends et congés depuis plus de 2 ans.

Impact Santé : genèse du projet familial

Impact Santé est l’évolution d’Impact, une petite structure de distribution B2B de produits de phlébologie (bas de contention) et d’orthopédie (bandages) à destination des pharmacies et revendeurs santé.

Créée en 1986 par mes parents pour faciliter leur business chez leur précédent employeur, le but était de rassembler les « petites commandes » non recevables par la firme et de redispatcher les marchandises avec des frais de port minimum.

Au fil des années, les petits ruisseaux ont formé des rivières et la petite structure est devenue un des principaux revendeurs belges de la firme. Les deux fonctions devenant difficiles à gérer sans conflit d’intérêts ; il leur a été demandé de choisir entre la société et Impact.

Si mon père est resté fidèle à son employeur depuis 30 ans, ma mère a décidé de quitter et de développer Impact ; c’est à dire en ouvrant un point de vente à destination du professionnel (comme avant) et du particulier (new challenge !). J’ai évidemment largement poussé en ce sens. Travaillant dans le médical depuis 3 ans à l’époque, j’avais bien envie de développer mon propre projet sur base de ce que j’avais pu voir et vivre au boulot.

Pour ma mère, il s’agissait d’un retour sur le terrain pour elle qui a travaillé en bandagisterie il y a 15 ans ; ainsi qu’un sacré challenge. Notez qu’à l’époque, Papa est encore en bonne santé et que rien ne laisse présager la SLA.

Impact Santé à Heusy

Nous nous sommes implantés à proximité des hôpitaux à Heusy, dans les locaux de l’ancienne Poste. Un petit espace discret, au rez-de-chaussée de la résidence Wagram avec un accès et parking facile.

La région verviétoise répondait à certains critères, dont celui de ne pas être trop concurrentiel. Elle pouvait compter sur une certaine connaissance du terrain et des contacts dans la région (des prescripteurs et fournisseurs). Après 30 ans dans le médical, quand on fait bien son boulot, ça crée des rapports privilégiés entre gens sérieux 😉

Ça fait donc 2 ans que Maman est au four et au moulin pendant la journée et que je l’aide après journée. Sans faire de publicité, le bouche-à-oreille (et un site pas trop mal foutu 😉 ) à fait son oeuvre et les clients satisfaits reviennent et nous recommandent à leurs amis.

Les demandes croissantes (et les situations privées parfois urgentes) font que c’est devenu impossible de proposer la même qualité de service en étant seule au magasin. J’arrive donc dans la société un peu en avance sur le planning (c’était prévu après 3 ans initialement). Tant mieux niveau business/projet personnel, dommage niveau privé… C’est la vie 🙁

C’est parti !

La première étape va être de me former aux différentes gammes. Si j’ai déjà un bagage de mon ancien boulot, je n’étais pas en première ligne (commerciale) et les produits ne sont pas tous les mêmes. Il me faut être convaincu par les solutions et comprendre comment les conseiller/proposer au mieux.

Parallèlement à ça, je mettrai le site à jour avec les nouvelles informations reçues. Jusqu’ici, mon action web était principalement un travail de fond ; en ajoutant petit à petit les gammes de nos fournisseurs principaux (travail titanesque, c’est peu de le dire).

Je m’occuperai probablement de la logistique (expédition, livraison, stock, …) ; en laissant le commercial à celle qui en a le plus l’habitude 🙂

J’ai pas mal d’idées à développer, mais on va d’abord essayer d’être efficace dans le quotidien du magasin avant d’aller proposer nos solutions à l’extérieur (ça reste mon objectif à terme).

Etre indépendant, c’était un truc qui comptait vraiment pour moi. Content (et fier) d’en être.

Prochaine étape : pérenniser la boite et donner du boulot à d’autres personnes ! 😉

Ca vous a plu ? Envie de partager ?