Suite et fin du projet TeleStrat ; du moins pour le moment… car je me rends compte que Tiffany a tout pour devenir ma FrankenStrat à moi depuis le temps que le projet est lancé et que je fais des modifications dessus 😀

Toujours est-il que cette dernière upgrade pourrait bien perdurer !

Changement de micro bridge

Après avoir expérimenté la combinaison Lipsbucker + BKP P90 + BKP the Mule, j’en suis venu à diminuer le niveau de saturation et compression du bridge en passant sur un micro plus clean, mais avec tout autant de pep’s : un Lollar Firebird Style.

J’étais initialement parti sur l’idée d’un mini humbucker, mais à la lecture de la description du Firebird sur le site Lollar, j’ai opté pour ce dernier qui semblait être plus en accord avec ce que j’aime habituellement : plus clair et brillant que le miniHB, avec moins de grain, mais avec des basses tendues bien définies.

Et de fait : si le micro est d’abord fois une super découverte en lui-même (je suis rarement déçu avec Lollar 😉 – quelques extraits ici), il s’accorde parfaitement avec ses camarades, notamment avec le P90 central.
La combinaison du Bare Knuckle et du Lollar (ou des 3 micros ensemble) est vraiment très intéressante, avec une grosse patate dans le moelleux des mediums et des extrêmes (basses/aigus) juste saturés et aérés comme il faut.

C’est nettement plus intéressant qu’avec The Mule, qui officiait trop dans le registre du P90, en compressant davantage. Cela fait une aussi polyvalente qu’atypique, avec le micro le plus puissant en position centrale.

fender-telestrat-custom-2

fender-telestrat-custom-1

Tone-O-Drive

Devant -finalement- le peu d’intérêt/d’utilisation que je faisais de la fonction killswitch de la guitare, j’avais décidé de l’enlever (je le soupçonnais d’être la cause de certains problèmes de signal / de fait, une fois enlevé : plus de problèmes !).

Le luthier ayant pu placer le nouveau micro sans faire un nouveau pickguard, je voulais garder en activité tous les switchs et potentiomètres présents sur la guitare. Après l’avoir installé avec succès sur Lexi, la Jaguar Japan, nous avons convenu d’adapter le Tone-O-Drive dans la TeleStrat.

Ce qui implique :

– le on/off du killswitch devient un switch on/off pour le TOD.
– un potentiomètre est dédié à la gestion du taux de saturation

fender-telestrat-custom-5

Récapitulatif TeleStrat 2013

Parce que bon… y a eu du changement hein ! 😀

Résumons :

– Corps en aulne (en forme Telecaster, avec tummy cut & forearm (par luthier)
– Manche de Stratocaster (Strat 50th anniversary),
– pickguard combinant les formes de Strat (sur le haut), Telecaster Standard (la corne) et Tele Custom (au niveau des potards),
– Bigsby B5
– Couleur White/Tortoise

fender-telestrat-custom-8

Pour l’électronique
– 3 micros et sélecteur 5 positions :
– neck : Lipsbucker (2x Seymour Duncan Lipstick for Strat)
– middle : Bare Knuckle BKP91 RWRP
– bridge : Lollar Firebird Style
– Piezo Fishman + switch ON/OFF (en dessous du sélecteur)
– Circuit Tone-O-Drive + switch ON/OFF (près du manche)

Switch sous le micro bridge :
1. split le Lipbucker en soiglecoil
2. active le mode « Black Strat » permettant de jouer avec les 3 micros ensemble ainsi que les neck+bridge (sans le milieu), via le sélecteur 5 positions.

Pour les potentiomètres :
– 1 volume master
– 1 tonalité générale
– 1 volume piezo
– 1 drive, pour le Tone-O-Drive

Note : j’ai simplifié au niveau du piezo : c’est soit électrique, soit piezo, pas de combinaison des 2. Rappel de ce que je disais ici :

(..) l’option du piezo dans une solidbody ne m’a pas convaincu non plus (du moins dans l’optique d’un mix electrique/piezo tel que je l’envisageais : ca n’apporte pas grand chose et j’ai le « crisp » du Lipstick pour mettre de la brillance si nécessaire ; pas besoin du piezo !)

Voila pour la version 2013 de la TeleStrat 😉
A la prochaine (ou pas) ! 😀

 

fender-telestrat-custom-6

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv