Brian Wampler a commencé sa carrière en modifiant différentes pédales du marché avant de se spécialiser dans la conception de modèles originaux. Très à cheval sur la qualité des composants utilisés ainsi que sur la propre personnalité de ses modèles, il a su composer une large gamme de pédales de très haut vol dont la plupart m’ont totalement conquis. Parmi ceux-ci, je vous présente aujourd’hui deux modèles qui ne figurent plus au catalogue (pour le moment) : Cranked AC et la Super Plextortion, deux pédales « amp-in-a-box » d’excellente facture.

Cranked AC

La Cranked AC a été conçue dans le but d’émuler le son d’un Vox AC 30 poussé à fond. Pour ce faire, trois potentiomètres pilotent le circuit entièrement analogique de la petite boite bleue électrique : Gain, Volume et Tone. A noter également un true bypass et un LED ultra lumineux en plus des IN/OUT jack et autre alim 9v « standard ».

La dynamique de la pédale est très bonne : avec un gain léger (entre 7h et 9h) et en jouant calmement et/ou en jouant avec le volume de la guitare, la saturation s’éclaircit tout en gardant le caractère de la pédale (en restant néanmoins légèrement distordu). Lorsqu’on augmente le drive, le grain devient de plus en plus fuzzy avec la même réponse aux attaques. C’est à mon sens le terrain de prédilection de la pédale américaine qui est à plus à l’aise dans les settings high gain (de 13 à 5h) qu’en low gain où elle a tendance à être un peu trop bright. Après tout, Cranked c’est pas à moitié 😉
Par ailleurs, j’ai pu remarquer que la pédale sonne particulièrement mieux avec les micros bridge que neck : ces derniers rendent assez souvent des sons un peu trop sourds à mon goût et ce, toutes guitares confondues.

Wampler Cranked AC

Je n’ai par contre pas retrouvé un son typique Vox, mais plutôt un hybride la marque croisé avec Marshall. Sans être un défaut en soi, ne vous attendez pas à transformer complètement votre ampli en AC30. Le résultat est néanmoins excellent et vous donnera une large marge de gain à dompter. Mon setting préféré est un gain aux alentours de midi, volume a 13/14h et tone à 10h30.

La compatibilité avec les autres disto/od est plutôt intéressante, surtout en amont pour la booster. Une fois activée, la Cranked AC a tendance à prendre le dessus et à imposer son caractère avant tout. Ça peut être un avantage comme un inconvénient selon votre usage.

Voici deux vidéos issues du site Wampler pour vous donner une idée des qualités de la Cranked AC :

Image de prévisualisation YouTube

 

Wampler Super plextortion

 

Super Plextortion

La Super Plextortion est quant à elle destinée à parcourir le son Marshall de part en part. Voicée de manière un peu plus moderne que la Plextortion « de base » (allant des sons « plexi » aux « JCM » de la première heure), la version « super » de la pédale émule quant à elle des sons type JCM 800. Pour ce faire, un  sélecteur 3 positions permets de choisir le type de gain (low / medium / high) désiré.

Le mode Low gain permet des applications allant du dirt boost à des saturations mid-gain. C’est le mode le plus défini des trois, qui se stacke par ailleurs très avec d’autres pédales et permet beaucoup d’applications combinées. Bien que ce soit mon mode d’utilisation préféré, le rendu est à mon sens plus proche d’un hybride JTM45/Superlead que d’un JCM800.

Le niveau de gain du mode medium commence à un niveau +/- équivalent au 3/4 du mode low. Le grain change légèrement et rend la saturation un peu plus compressée, façon plexi. En jouant sur les dénominations, on pourrait dire que le low gain est un overdrive et le medium, une distorsion. Toujours une belle définition et une excellente dynamique, à l’instar des trois modes d’ailleurs.

Le mode high gain quant à lui envoie la sauce juste comme il faut, avec une grosse réserve de gain et un caractère qui, cette fois, correspond plus au feeling d’un JCM800 chauffé à blanc. Inutile de la booster dans ce mode, elle se suffit à elle-même ! (même si elle accepte volontiers une OD dans les fesses; ça fait beaucoup de gain à dompter 😉 )

Le gros point fort de cette pédale, c’est son égalisation 3 bandes super réactive ! Vous pouvez sculptez les 3 modes à votre guise, jusqu’à dénaturer assez fort le son initialement recherché par le concepteur 😉

L’idée est de commencer avec les mediums à 12h (avec votre réglage volume/gain préféré) et de comprendre l’action du potard qui agit comme un shape général sur les fréquences médiums (plutôt que de simplement couper des fréquences). Ca donne une grande marge dans les nuances disponibles.
Les treble et bass ne sont pas en reste et permettent de vous placer précisément où vous le désirez dans le mix. Vraiment idéale pour jouer en groupe, une des égalisations les plus performantes qui m’a été donné de tester à ce jour !

Une petite démo de gearmanndude :

Image de prévisualisation YouTube

Wampler Super plextortion

Wampler wins

Difficile de faire le tri et d’établir un classement parmi le nombre de pédales typées Marshall (ou en tout cas annoncées comme « British ») sur le marché. L’excellent rendu ainsi, la flexibilité en matière de choix de gain ainsi que la grande qualité de son EQ font à mon sens de cette Super Plextortion un véritable maitre achat pour le prix demandé !

Si je la compare à ses consœurs : elle est plus polyvalente que la Dirty Little Secret de Catalinbread (dont le prix des nouvelles versions va augmenter et va finir par concurrencer la Wampler sur le terrain financier) et a surtout l’avantage de parfaitement s’intégrer dans votre chainage (peu importe l’ampli).
Aussi flexible que l’OKKO Diablo qui permet beaucoup de nuances également (dont la version + à l’avantage d’avoir 2 réglages de gain; probablement le seul « regret » à avoir concernant la Super Plexto. – mais c’est un autre budget !)
La Cream Can n’est pas loin non plus des modes low et mid gain de la Wampler, même si cette dernière est plus typée Marshall dans ses réglages high gain (la Cream Can reste toujours moins compressée, plus « overdrive », que le mode high gain)

En résumé, si je ne devais garder qu’une pédale pour obtenir une vibe Marshall, ce serait plus que probablement la Super Plextortion; avec pourquoi pas une petite modification histoire d’avoir accès aux différents étages de gain au pied pour de la rendre parfaite.

Juste pour ergoter un peu, je ne suis pas uber fan des design, même si les récentes productions ont fait l’objet d’un lifting  (qui n’est quand même pas génial non plus, mais c’est déjà mieux).

 

Conclusion

Wampler saura faire regretter l’arrêt de la production de ces deux modèles. Une Cranked AC très typée et une Super Plextortion aussi polyvalente que soundy : y a pas à dire, Brian sait y faire en matière de drive !

Qu’on se le dise, il s’agit d’une de mes marques préférées. Toutes leurs pédales sonnent et remplissent à merveille leur fonction. Elles sont robustes et pricées de manière à en faire des rapports qualité/prix/fonctionnalités exceptionnels. Faux Tape Echo, Nirvana Chorus, Ectasy Overdrive, Black ’65, … autant d’excellentes réalisations que je ne saurai que vous conseiller.

Wampler Super plextortion et Cranked AC

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv