Bien plus qu’une simple évolution, la 10ème version de Logic Pro, le logiciel de MAO d’Apple, est une vraie révolution. (pour paraphraser les gens de Cupertino) 

Je ne vais pas m’aventurer dans une chronique détaillée de cette nouvelle version : des gens plus calés que moi dans le domaine l’ont déjà fait (notamment chez Audiofanzine, dont je rejoins l’avis sur un bon nombre de points). Je me contenterai de mettre en avant les 4 grands avantages que j’y retrouve.

Cela fait quelques années que je me suis décidé d’utiliser la suite Apple pour mes différents enregistrements dans le cadre du Project Studio. Si certaines habitudes avaient été prises, je suis forcé de constater que cette 10ème version va changer radicalement la manière dont je compose désormais.

L’interface graphique simplifiée

La première chose qu’on remarque en passant sur la version 10, c’est le contraste graphique avec les précédentes versions. On s’habitue très vite et on y prend carrément gout ! C’est plus lisible, plus ergonomique, plus soigné : on a vraiment l’impression d’être dans un autre programme (les changements étaient nettement moins visibles de la version 8 à la 9).

L’interface a des airs de son petit frère Garage Band, et ce n’est pas pour déplaire à l’utilisateur moyen que je suis. Certaines parties m’ont fait également penser à la version tablette de Garage Band. Les développeurs se sont inspirés de leurs réussites précédentes, et c’est tout à leur honneur. J’ai l’impression que je gagne du temps plus ou moins dans toutes mes manipulations.

Drummer : le « game changer »

Certainement LA fonctionnalité qui me séduit le plus : vous pouvez désormais générer des pistes batteries à l’aide de Drummer Track. C’est ultra simple et ça change tout point de vue composition !

Concrètement, les drummer track permettent de créer des lignes batteries soit à la volée, soit en fonction de régions que vous aurez définies auparavant (intro/bridge/refrain/…).

On choisit ensuite son batteur (avec des styles différents : alternative, rock, compositeur, R&B, électronique ou hip hop) et on chipote jusqu’à satisfaction.

drummer-six-460-85Un pad permet modifier les patterns des différentes parties créées en les complexifiant ou en les simplifiant, ou en nuançant les forces de frappes (le volume, en gros). Cette partie me rappelle vraiment la version tablette : c’est vraiment très intuitif ! Vous pouvez choisir les éléments de batterie pris en compte dans le pattern en donnant pour chacun plus ou moins de variations grâce aux différents sliders correspondants.

D’autres options sont disponibles également, comme le réglage Fills qui règle le nombre de breaks dans le pattern, ou Swing qui rend plus ou moins fluide le jeu du batteur.

Une fois la piste créée, vous pouvez la modifier en la copiant sur une piste midi, et utiliser le piano roll pour affiner vos différents breaks et coups de cymbales. Et du coup, rien n’empêche d’expérimenter avec 2 pistes de batteries avec des sons différents.
Dommage qu’on ne puisse pas directement éditer dans la piste Drummer (car du coup c’est bien de garder la Drummer Track « originale » pour y revenir au cas où.). J’aurais aussi beaucoup aimé voir une fonction Tape 2 Find, comme sur EZ Drummer 2, permettant de donner un groove de base sur lequel le drummer sélectionné se serait basé (un peu comme en répète, lorsque vous mimez le « Poum-Tchac » que vous avez en tête à votre batteur pour qu’il se base là-dessus). Pour une prochaine upgrade peut-être !

Vous l’aurez compris : pour les songwriters solo, c’est la possibilité de se passer d’un batteur !

À titre d’exemple, nous nous passons (pour le moment en tout cas) de batteur pour nos répètes des groupes du collectif. Un ordi dans la table et le tour est joué ! Mine de rien, ça permet de rentrer de répètes sans acouphènes assourdissants (oui, je vous aime aussi chers batteurs 😛 )
Et vu l’orientation un peu electro d’un de nos projets, il n’est même pas sûr que nous en cherchions un avant longtemps !

Smart Controls

Dans la rubrique « je gagne un temps bête », la nouvelle fonction Smart Controls est une amélioration des plus pertinentes.

Vous avez donc la possibilité de créer des tranches de réglages spécifiques pour chaque piste, ce qui vous permet de modifier les diverses interfaces de modules sans avoir à entrer dedans.

Sur une piste voix, disons avec une EQ, un compresseur et une reverb ça permet par exemple d’avoir sous la main : les réglages d’EQ 3 bandes, la réduction et le gain du compresseur et le mix dry/web de la reverb  directement sous la main pour parfaire vos réglages. Lorsque vient l’affinage du mix, je vous garantis que ça facilite grandement les choses.

Ou cet exemple en image :

logic-pro-x-smart-controls-03

Prix

Dernier point, et non des moindres : le prix !
200 euros pour un software aussi complet, je n’en reviens tout simplement pas ! Y a forcément des points à améliorer, mais quelle révolution par rapport aux versions différentes !

Des banques énormes et très convaincantes, une ergonomie nettement plus agréable, des fonctionnalités innovantes et bien pensées : je suis conquis !

Les Apple-haters auront bien des difficultés à dire du mal de cette version de Logic Pro X 😉

 

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv