S’il y a bien une guitare qui se dégage des autres dans mon harem par ses caractéristiques peu singulières, il s’agit certainement de cette Steelmaster signée Loïc Lepape. Laissez-moi vous introduire la belle Emma.

De quoi ça s’agit

La Steelmaster est une guitare en métal construite par le luthier français Loïc Le Pape. (nldr : Il s’agissait même initialement de SA guitare, rachetée par David à l’époque.)

IMG_2550Elle est composée d’un corps creux en acier en forme de Jazzmaster et d’un manche bien épais, quant à lui en érable avec une touche en palissandre.

L’électronique embarquée est un couple de Curtis Novak : Jazzmaster pour le neck, P90 pour le bridge et un piezo fishman dans le chevalet.

Un switch 3 positions permet de passer d’un mode à l’autre :

– Full électrique
– Mix Elec/Piezo
– Full Piezo

2 volumes séparés sur la partie haute du pickguard permettent d’ajuster le taux de volume de chaque micro tandis que le duo tonalité et volume général prend place sur la partie inférieure.

 

A l’affut

Cela fait presque 3 ans que je teste amplis et effets sur cette guitare au local chez David : ce modèle unique (comme la majorité de la production LePapienne) m’a charmé à la fois par son confort de jeu, ses sonorités différentes et son look unique.

Connaissant l’importante rotation de matériel pratiquée par propriétaire , il ne me restait plus qu’à attendre sagement qu’il décide de s’en séparer. C’est lorsqu’il s’est intéressé aux guitares vintages qu’il est revenu vers moi pour une adoption dans les règles 😉

 SteelMaster LoicLePape

Une guitare en métal ?

Je dois bien avouer que l’idée de départ d’acquérir une guitare en métal ne m’excitait pas trop après l’expérience «buffet normand» de l’Indie Union Jack.
Je n’étais pas chaud à l’idée de me munir d’une guitare excédant un certain poids et ne trouvais pas forcément d’intérêt à avoir un corps en métal, étant bien habitué à mes essences habituelles de bois.

Forcé de constater que je me suis bien planté !

Tout d’abord, le métal du corps apporte une différence nette de tonalité, qui la démarque à la fois de ma Jazzmaster en Lollar, ainsi que de ma jaguar, assez proche également. Une vraie corde supplémentaire à mon arc, d’autant plus avec les possibilités bruitistes qu’offrent le piezo et le corps en métal. Notez que ça ne sonne pas « métallique » pour autant (sauf en mode piezo).

Et NON, ce n’est pas trop lourd ! Comme précisé ci-dessus : le corps de la guitare est creux. On voit d’ailleurs tout l’intérieur de la guitare : du sacré boulot !

Au final, elle ne pèse pas plus lourd qu’une Les Paul, tout en étant très bien équilibrée.

 

LePape vs Trussard & co

IMG_2552Je me suis du coup intéressé à ce que le marché proposait d’autre comme guitares en métal et autres. Si je connaissais les oeuvres de James Trussard, j’ai découvert des guitares en aluminium chez le fabricant français Meloduende.

Si les sensibilités varient selon chacun, j’ai pour ma part trouvé l’esthétique Trussard un peu trop propre et les relicages moins heureux sur l’aluminium de Meloduende. C’est la touche LePapienne qui m’a le plus séduit pour son côté punk et industriel poussé à l’extrême. Question de goûts 😉

 

Conclusion

Je suis ravi de mon acquisition qui m’offre de nouvelles sonorités et de nouvelles sensations de jeu.

Cette beauté m’a ouvert les yeux sur la production métallique des guitares ; une sphère que je compte bien encore explorer tant ma première expérience fut positive !

Belle réussite Mr Loic !

IMG_2545

 

Ca vous a plu ? Envie de partager ?

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv