C’est en cherchant à compléter ma palette sonore que cette Indie Guitar Union Jack Les Paul est arrivée dans mon rig fin 2008. A la recherche d’une guitare d’occasion pour y placer des micros actifs, je suis tombé sur cet instrument de fort bonne facture au prix d’une entrée de gamme neuve.

Bien plus qu’une ènième copie de Gibson Les Paul !

Je ne peux décemment pas commencer cette présentation sans m’arrêter sur le look peu ordinaire de la guitare. Le corps en acajou est flanqué du drapeau Union Jack façon Oasis. Si j’étais un peu perplexe à l’achat, je suis tombé sous le charme assez vite 🙂
La peinture est très bien réalisée, les finitions sont exemplaires et l’ensemble respire la solidité.
Pour avoir joué sur pas mal d’Epiphone (dans la même gamme de prix), je peux vous assurer que le degré de finition est supérieur ici (même si les mécaniques semblent un peu « cheap »…)

Indie Guitar Union Jack Les Paul

Indie Guitar Union Jack Les Paul

Indie Guitar Union Jack Les Paul

Le poids plutôt conséquent (5,4 kg sur la balance) n’influence pas le bon équilibre de la guitare. Cela reste malgré à la limite du « supportable » (en tout cas désagréable) en terme de douleur dorsale.
Malgré leur apparente fragilité constatée plus haut, les mécaniques gardent bien l’accordage (drop D) et le sélecteur de micros est astucieusement incliné de manière à ne pas switcher accidentellement pendant des rythmiques sauvages. Indie Guitar a également amélioré l’accès aux aigus de sa Les Paul. Le talon a en effet été raboté par rapport à ce qu’on peut trouver sur les modèles Gibson :

Indie Guitar Union Jack Les Paul

Au niveau des sonorités, on reste dans l’univers de Gibson. Ca se rapproche des Classic 57 que j’ai dans l’ES339 mais sans vraiment les égaler. Beaucoup de sustain et de belles tonalités médiums cependant. L’UJLP est assez polyvalente.
Dans le cas présent, peu m’importait de savoir si les micros d’origines sonnaient bien car j’avais déjà prévu de les remplacer. J’étais avant tout à la recherche d’une bonne lutherie !

Pour remplacer les micros usines, j’ai finalement opté pour une combinaison encore inédite :
Seymour Duncan P-RAILS SHPR1 en neck
Seymour Duncan Dimebucker SH13 en bridge

Ce qui donne ceci :

Indie Guitar Union Jack Les Paul

L’idée est d’orienter cette guitare vers des sonorités modernes plutot tranchantes (grâce au SH13) en gardant une certaine polyvalence avec un micro neck comme le P-RAILS. Il s’agit en effet d’un humbucker qui peut être splitté soit en un P90, soit en single-coil.

Au niveau du câblage, les 2 micros étant splittable, j’ai fait condamner 1 volume et 1 tone pour y placer des switchs rotatifs 3 positions. Ce qui fait que j’ai 1 volume et 1 tonalité général + 2 switchs (placés sous les mêmes knobs – comme vous pouvez le voir sur la photo ci dessus, rien ne change en apparence)

Voici les différentes options de split :

Split SHPR1 :
– Single coil
– P90
– Humbucker

Split pour le SH13 :
– Single
– Single + Single en série
– Humbucker

Combiné avec le sélecteur 3 positions, ca me donne une gamme de sons assez impressionnante !

Le résultat est assez satisfaisant. Le SH13 fait bien son boulot et rend fort bien avec l’acajou (massif ? -_-‘) qui constitue la guitare. Tranchant et précis avec beaucoup d’attaque et un grain très dense. Avec ses sons chauds généreux en basses et aigus, les 3 positions sont intéressantes (pour faire des sons « clairs » éventuellement…) mais c’est (évidement) en humbucker que le micro montre son vrai visage. De la balle !

J’ai trouvé certains modes du SHPR1 un peu sourd par moment, mais cela se corrige à l’EQ. Pas mal d’harmoniques et un côté « gras » indéniable sur la position P90; le single coil en parait « fluet » bien que non dénué d’intérêt ! La position humbucker a beaucoup de punch et envoie sévère ! (pour un neck… jserais curieux d’entendre ça au bridge !)

Indie Guitar Union Jack Les Paul

Conclusion

Indie aurait pu signer la guitare parfaite : à 500€ neuve environ, une copie de Les Paul améliorée avec un design accrocheur, je dis oui ! … mais non : le poids de l’instrument vient malheureusement gâcher tout le plaisir qu’on pourrait avoir en la trimbalant partout avec soit.
Je la joue principalement assis devant mes pédales dans le cadre de mon homestudio, loin de la contrainte dorsale forcée d’un set live remuant.

Passé ce point, les sonorités sont plus que convaincantes et d’une grande polyvalences (dans le registre rock et + malgré tout), la guitare est très bien finie et propose une série d’améliorations par rapport au modèle Les Paul original.

A défaut d’être souvent jouée, elle décore parfaitement mon salon 😉

Indie Guitar Union Jack Les Paul

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv