The DynaMight, c’est le nom de l’ampli que je développe dans le collectif Hard Stuff Box en partenariat avec la société FX amps.

Vous aviez pu découvrir la 1ere version du prototype dans la présentation du Wall of Sound v3.

Pour rappel, il s’agit un single-ended 6L6 basé sur un TrainWreck Express , avec 2 modes d’utilisation (loud/quiet, pour jouer à volume d’appartement). 2 12ax7 propulsent quant à elle le préamp à 2 canaux (Clean/Dirt) qui se partagent une égalisation commune à 3 bandes, mais possèdent des réglages de gain et master séparés « dual channel-like ».

 

Mono façon Duo

The DynaMight est un ampli mono canal de conception qui possède 2 contrôles séparés de gain et de master volume, donnant ainsi la possibilité d’avoir 2 réglages différents sur la même base tonale. C’est ce que nous appelons le dual channel like. (littéralement : « à la façon d’un 2 canaux »)

Les 2 « canaux » sont pratiquement les mêmes si ce n’est que le second possède un peu plus de gain ainsi qu’un switch Bright pour rendre un voicing plus aigu. Même s’ils sont dénommés CLEAN et DRIVE, soyez sur que vous pourrez obtenir un bon taux de saturation avec le canal CLEAN, comme des clean dynamiques sur le canal DRIVE.

 

Remise en question

Après moult discussion et considération, nous avons remarqué que, dans la vie de tous les jours, particulièrement pour les fans de pédales d’effets que nous sommes, avoir une base de son clair à portée de main était toujours une bonne chose. C’est cool de posséder plein de matos, mais ça l’est encore plus d’avoir une solution tout-en-un !

Nous avons donc décidé d’opter pour un vrai double canaux.

 

Final Specs

The DynaMight possède désormais 2 canaux avec une section CLEAN basée sur les sonorités Fender Blackface des années 60 en addition du canal d’orientation Trainwreck existant.

De sons clairs précis à de petits crunchs râpeux et chaleureux, la tonalité de nos guitares était puissante et brillante en toutes circonstances, avec énormément de nuances selon les réglages. De belles basses tendues, bien définies, avec des aigus très détaillés pour entendre 100% de ce que vous jouez : un son typique Fender, aux accents Two Rock et Dumble.

Le canal DIRT possède quant à lui un peu moins de gain dans la dernière plage de la course du potard par rapport à la précédente version : un nouveau scope sur les saturations à gain moyen pour augmenter la zone de « sweet spot » de l’ampli. Bien évidemment, il conserve la dynamique qui nous avait tant plu sur le proto #001.

Plus de système de LED (car le trou de la façade est désormais fermé par du grillcloth) ni de section Tube Boost sur cette version finale.

 

Au programme

Vu le nombre de modifications sur le circuit, nous allons refaire une série de tests, notamment des enceintes et des lampes. Et trouver un petit logo sympa à mettre dans la découpe 😉

Les photos finales suivront.

 

Ca vous a plu ? Envie de partager ?

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv