Acheté d’occasion en mars 2008, cet amplificateur Orange AD 30 HTC ne cesse de me combler depuis. A la recherche d’un ampli dual channel muni d’un clean puissant et d’un bon son british en crunch; je ne pouvais pas me tromper !

La tête AD 30 est présentée dans un superbe et robuste tolex orange. D’une dimension plus petite que les modèles standards 100 watts (cf photo avec le Marshall ci dessous), le volume de la petite (environ 55x25x25cm) lui confère un encombrement idéal tandis que ses 18kg la rendent plutôt transportable ! Une poignée au dessus pour le transport ainsi que deux arceaux sur la face avant (ce n’est pas qu’esthétique, c’est parfois pratique aussi ! :D)

Relampé entièrement en Electro Harmonix par le propriétaire précédent, l’AD 30 HTC développe 30 watts class A. 4 lampes 12ax7 pour le préampli (au lieu de 12ax7a (ecc83) de base), 2 EL84 pour l’amplification et une rectifier GZ34 : autant vous dire que ca envoie !
Pour contrôler le son produit, on retrouve pour chacun des 2 channels un classique Gain / Volume / Bass / Middle / Treble. Le channel 1 est considéré comme le clean tandis que le 2, du fait d’être boosté par rapport au 1, est plus approprié pour faire cruncher la machine.

La face avant possède également une entrée jack, un switch on/off, un switch stand-by et un switch pour changer de channel (footswitch avec connexion jack standard en option)
Face arrière : speakers outputs (1x 16 ou 2x 8 ohms), entrée footswitch et alimentation.

Pas de Reverb ni de boucle d’effets sur ce modèle Orange. Appréciant d’avantage les pédales devant le préampli, cela ne me dérange pas trop… Néanmoins, il est relativement peu couteux de faire placer une boucle d’effets par un technicien professionnel pour ceux que cela rebuterait.

L’ensemble respire la qualité et le travail bien fait (made in UK).

Orange AD 30 HTC

Orange AD 30 HTC

Orange AD 30 HTC

Au niveau des sonorités, l’AD 30 se distingue initialement du modèle Rocker 30 par une approche plus vintage du grain. Typé 70’s, l’AD30 HTC est une machine à cruncher proposant également de puissants cleans qui, sans être cristallins à la manière d’un Fender, procurent une belle sensation, une onctueuse définition et une grande réponse aux attaques. Qu’à cela ne tienne, malgré son appellation « clean », le channel 1 crunche assez vite : c’est donc un titre très relatif 😉 Le channel 2 rend nettement plus de mediums (que je corrige parfois à l’EQ) et s’avère assez polyvalent (d’autant plus boosté d’une OD808).

L’ampli sonne génialement British ! Le crunch est un régal d’harmonies, de dynamisme et de textures de grain. Le clean quant à lui accepte d’autant mieux les pédales d’effets (même si ce n’est pas LE plus « pedal-friendly » que je connaisse). Les amateurs de gros sons ajouteront sans soucis une pédale de saturation hi gain (genre Death by Audio Fuzz War) pour aller taper dans le métal. Oui messieurs, ca sonne aussi !

Avec le « re-lampage » en 12ax7 Electro Harmonix, le grain a fait un pas en avant vers le Rocker 30 aux sonorités plus modernes. En résulte une saturation est un peu plus nette en crunch et des cleans d’avantage limpides !

A noter également que les 30 watts class A de cet Orange s’avère largement suffisant pour décoller le papier peint de la voisine.

Conclusion

On m’avait dit : « Orange c’est un look, un son unique et des magnifiques crunchs : on aime ou on déteste ». Pour ma part, je suis tombé sous le charme dès que j’ai testé cet AD 30 HTC. Que ca soit en clean ou en overdrive, boostée ou non d’une ou de pédale(s), sur 1×12 ou 4×12 : je n’ai que des compliments à jeter à ce f*ck off big sounding amp !

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv