Achetée en 2007, cette Variax 700 de chez LINE 6 est une basse à modélisation digitale qui propose pas moins de 24 sonorités de basses différentes allant du vintage au moderne en passant pas l’acoustique et les basses synthé.

De quoi ça s’agit ?

Les courbes de la basse rappellent quelque peu celles d’une Jazz Bass. Le corps est en aulne et est de couleur noire. On y retrouve un cordier standard avec un capteur piezo en dessous (pas de micro donc), un pickguard à la couleur texturée discutable et une barre « repose-doigts » disposée ingénieusement au dessus des cordes. 4 contrôles sont disponibles pour piloter les différentes sonorités :

– Le bouton de volume, qui sert aussi à sélectionner le deuxième modèle de basse du preset choisi,
– Le bouton de sélection des 12 presets (comprenant chacun 2 basses)
– La tonalité, splittée en deux permet de sculpter le son (change selon le preset)
– Le bouton Blend ; remplace le sélecteur de micro en proposant de doser les sonorités « neck » (coupé) et « bridge » (à fond) des différentes basses proposées.

Line 6 - controles

Line6 Variax Bass 700

Le manche en érable et la touche en palissandre comptent 21 frettes medium jumbo. Proche de la sensation d’une Jazz Bass, la Variax propose un confort de jeu 5 étoiles ! La jonction avec le corps est faite et procure un très bon accès aux aigus.  La tête de manche est simplement quant à elle simplement estampillée du logo de la marque et de l’appellation Variax.

L’équilibre de la guitare est bon ainsi que sa sonorité acoustique (unplugged). La finition est impeccable, rien à redire la dessus. Le poids, loin de celui d’une Stingray mais un peu plus lourd ma PBass, reste tout à fait acceptable.

Niveau électronique, on retrouve donc 24 instruments modélisés qui réagissent aux impulsions électriques rendues par les cordes captées via le piezo. On retrouve des modèles Fender Jazz Bass (dont une fretless) et Precision Bass vintages et modernes, Musicman Stingray, Rickenbacker 4001, Danelectro Longhorn, Hofner 500/1, Gibson Thunderbird, MTD 535, Warwick Thumb, Alembic Long Scale, Hagstrom H8, Hamer B12, Steinbergh XL2, Moog Bass Synth ou les modèles acoustiques Tacoma Thunderchief et  Kay M-1. Bref une belle brochette de sons différents disponibles.

Line6 Variax Bass 700

Line6 Variax Bass 700

Line6 Variax Bass 700

Oui mais …

Le musicien exigeant en matière de respect de l’instrument original au niveau des sensations de jeux et réponses des contrôles ne trouvera pas son compte dans cette basse à modélisations. Les chanceux ayant eu l’occasion de jouer sur les instruments rares ici modélisés sont unanimes sur le fait que le rendu de la Variax est nettement inférieur. Si le caractère tonal reste assez proche, on est loin de l’authenticité et de réponses des modèles dont elle s’inspire.

Néanmoins, si on prend l’instrument pour ce qu’il est : un couteau suisse permettant d’explorer différents types de sonorités du monde de la basse, on lui trouve vite une utilisation studio très intéressante. Les différentes sonorités des modèles offrent pas mal de possibilités pour sortir « faire sortir » du mix certains passages.

Entendons nous bien : certains presets sont très convaincant ! La PBass a une bonne pêche, le son de la Rickenbacker et de la Warwick sont sympa et le preset Stingray est assez proche de la SUB que je possédais.

Par ailleurs, les presets que je qualifierai de « peu naturels » (le modèle Hofner notamment) ou « what the f*ck ?! » (son fretless à vide ? Basse acoustique assez moyennes, …) trouvent des utilisations sympa une fois combinés avec quelques effets (voir beaucoup…). Porte ouverte à l’expérimentation !

Line6 Variax Bass 700

Conclusion

Certes, Line 6 n’a finalement pas réussi à réitérer la réussite de son modèle guitare à modélisations avec cette Variax Bass 700. La disparité de qualité dans les modulations proposées n’est à la hauteur ni de la marque, ni des attentes des musiciens exigeants. Néanmoins, l’instrument trouve une place dans un rig basse en matière de deuxième ou troisième basse; avec une orientation studio clairement affichée.

Les sonorités restent acceptables et je pense que le commun des mortels ne trouverait rien à redire. C’est pourquoi cette basse devient pour les débutants et amateurs une opportunité intéressante d’explorer les différentes sonorités de basses. Pour ma part, je n’avais aucune idée de comment pouvait bien sonner certains modèles et même si je suis convaincu que les sensations doivent être meilleure sur un modèle original, je sais plus ou moins mettre un instrument sur un son. C’est comme cela que je suis venu à m’intéresser à la Precision Bass en son temps 😉

Après toutes ces nuances, je me sens presque obligé de conclure en rappelant que je l’aime bien et que je la trouve très agréable à jouer !

Toutes les photos de la LINE6 Variax Bass sont ICI !

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv