C’est avec une joie non dissimulée que je rédige ce post qui cloture la réalisation du FATBoard et plus généralement la conception de mes pedalboards. Du module full Boss au Pedaltrain Pro EVO-1 puis EVO-2, pour finir avec l’ajout d’un Pedaltrain Junior pour faire le duo LIGHTBoard & FATBoard, c’est au final après 2 ans d’évolution non stop que le projet se termine.

Comme annoncé dans l’article de présentation du projet LIGHT&FATBoard, j’attendais le Subdecay Prometheus au début du mois d’août tandis que j’hésitais toujours pour un phaser analogique. Après recherches, je me suis orienté vers le phaser boutique canadien (encore eux !) Whetstone de Blackout Effectors. (Enormément) Plus de possibilités que les MXR testés pour un tout petit peu plus cher (la review suivra) : j’en suis vraiment ravi !

En allant sur le site de la marque, j’ai jeté un oeil au catalogue produit et, après avoir directement zappé la Musket (dans le même registre que la Fuzz War), je suis tombé sur la FIX’D FUZZ dont la vidéo laissait augurer beaucoup de bonnes choses !

Un petit tour chez Crush the Button plus tard, je reviens avec les 3 pédales pour essayer de les faire tenir sur le FATBoard. Je savais que j’avais au moins 3 spots d’alim libres, mais que j’allais devoir chipoter au niveau de la dispositions des pédales dans le cas où je gardais la FIX’D FUZZ (initialement non prévue).
Je regrette rarement mes choix et cette fois-ci n’a pas dérogé à la règle : placée en fin de chaîne, la petite jaune de chez Blackout FXtors est une merveille de polyvalence. (j’y reviendrai prochainement aussi)

Le FATBoard est donc composé de (par ordre de chaînage) :

– Dunlop Cry Baby From Hell (wahwah)
– Maxon OD808 (utilisée en boost)
– Ben Rod Cream Can (overdrive (OD) ou boost medium)
– Fuzz Factory (en début de chaîne pour texturer les pédales en aval)
– Freakshow FX Dirty Rabbits (pedale de satu principale du FATboard)
– WMD Geiger Counter (texture + son low-fi)
– Subdecay Prometheus (enveloppe filter)
– Death by Audio Soundwave Breakdown (pour texturer principalement)
– Seppuku FX Sub-Octave Synthesizer (son synthé/psyché)
– Death by Audio Interstellar Overdriver Supreme (OD germanium ou boost de la Dirty Rabbits)
– Zvex Box of Rock (disto seule ou boost de Dirty Rabbits)
– Death by Audio Fuzz War (fuzz hi gain, excellente avec la Seppuku)
– EHX Little Big Muff (comment virer une Big Muff de son board ?)
– Blackout Effectors FIX’D FUZZ (od light type fender ou gros son type fuzzface)
– Blackout Effectors Whetstone (phaser analogique / vibrato / ring modulator)
– Empress Super Delay
– Malekko Spring Chicken (reverb)

Toutes ces magnifiques pédales auront bientôt leur review (si ce n’est déjà fait) compilée dans la rubrique FATBoard de la présentation mon rig de la page I LUV MUSIC.

Pour rappel, la structure du FATBoard est un Pedaltrain Pro, muni de 2 alimentations Voodoo Labs pedalpower. Les cables « patch » reliant les pédales entre elles sont des Cordial 15/30/60cm avec connecteurs Rean.

Fatboard finalpatch

Fatboard finalpatch

Fatboard finalpatch

Fatboard finalpatch

Toutes les photos du FATBoard ICI !

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv