16h30 jeudi, départ pour Lokerse Feesten afin d’assister aux sets de Nid and Sancy, Etienne De Crecy, Orbital et Digitalism avec Ben. Trajet long sans encombres suivit d’un classique apéro parking au soleil. Pastis, petit banc et temps radieux : de quoi patienter avant le début des festivités électroniques.

Nid and Sancy ont bien lancé les hostilités suivit par un magistral Etienne de Crécy dans sa structure « cube » halluscinante. On a mis une bonne dizaine de minutes avant de comprendre que les lumières progressives étaient en fait projettées de la régie à défaut d’être incorporée dans l’imposante structure. Deux set très dansants avant d’être plongés dans l’univers plus ambiant d’Orbital. Down tempo par rapport aux deux prestations précédentes, c’est le set qui nous a le moins emballé (hormis peut-être les lunettes-torches qui donnaient un style sympa :p) : l’occasion d’aller casser la graine.

Lokeren Feesten

Vers 1h15 du matin, Digitalism entre en scène et remue la foule d’entrée de jeu ! Un pur DJ set avec quelques morceaux à eux savament insérés dans le mix. Tellement énergique que dans les sauts que nous faisions, j’ai eu la grande chance de me faire broyer le pied par un flamand de 130kg à l’atterissage douteux. Moralité j’ai arrêté de sauté et j’ai boité jusqu’à la voiture après le set. [edit : après coup cela a pris 5 jours pour récupérer une mobilité indolore…]

Hormis l’incident du pied, ce fut une toute bonne soirée électro !
Big up pour De Crecy et Digitalism (que j’espère voir live un jour…) et bonne découverte de Nid and Sancy !

Lokeren Feesten

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv