Amateurs de gros sons, réjouissez-vous ! Death by Audio vous ouvre les portes du mur du son avec sa Fuzz War. Construite telle un tank et joliment décorée à la bombe, la pédale a de généreuses mensurations : 14cmx12cm sur presque 4cm de haut, elle ne passera pas inaperçu (et vous ne risquez pas de rater le stompswitch !)

La Fuzz War est une pédale qui séduit d’emblée par sa facilité d’utilisation : deux potentiomètres suffisent à la contrôler et à obtenir une large gamme de sonorités high gain. Le potard Level se charge du niveau de sortie de la pédale tandis que le deuxième sélectionne la tonalité tel un « shape ».

A l’instar de la Soundwave breakdown, la Fuzz War ne permet pas d’obtenir des sons clairs (ou moins distordus) en diminuant le volume de la guitare. Cependant, en ouvrant la pédale, vous avez la possibilité de régler le taux de gain pour adoucir ce furieux engin. Pour ma part, j’ai laissé le réglage usine qui me convient très bien, mais sachez que c’est possible ! Quoi qu’il en soit, l’orientation de la pédale est clairement « mur du son » avec une grosse réserve de gain !

La Fuzz War sonne un peu comme une Big Muff avec le volume au max (quand le grain change sur la fin de parcours du potard), avec un bouton Shape en guise de tone permettant de mieux modeler le son que sur l’Electro Harmonix. Le sustain est quant à lui présent en toutes circonstances. Elle complète donc parfaitement la Big Muff en allant plus loin et permettant d’atteindre une palette de sonorités très convaincantes en matière de grosse saturation.

Avec le Shape vers la droite, la Fuzz War envoit la sauce dans les aigus avec des sonorités tranchantes mais non dénuées de corps. Le potard tourné à gauche va à l’inverse couper une grande partie des aigus pour des sons assez étouffés, un peu lugubre mais toujours exploitables. Avec toutes les variations possibles entre les extrêmes, vous voila prêt à partir à l’assaut des sonorités modernes  C’est avec le potard entre 11 et 1 (o’clock) que j’obtiens les sons que je préfère. De manière générale, la pédale a beaucoup de dynamique et des basses bien présentes qui donne énormément de consistance à cet amas de gain.

La configuration de mon rig avec le shape à 11 donne le son obtenu par Tonefactor.com sur cette vidéo (sauf que lui le met à 1/2 – j’imagine que la LP Classic sonne dans un registre plus grave que mes pelles… à moins que ca ne vienne de l’ampli ? bref j’arrive à la même chose :-))

Image de prévisualisation YouTube

Voici une deuxième vidéo dans laquelle vous pourrez voir (et surtout entendre) la Fuzz War en action :

Image de prévisualisation YouTube

Conclusions

Death by Audio établit ici une nouvelle référence en matière de grosses saturations fuzz. Robuste, trash et sexy, la Fuzz War va vous permettre d’aller chercher de nouveaux niveaux de saturation et de vous en foutre plein les oreilles avec de sublimes textures ! Sans contestes une de mes pédales préférées !

De plus, le prix plancher de 150 euros (pour une pédale « boutique », cela est plutôt bon marché) en fait un premier choix en matière de Fuzz/disto ! Bravo Death by Audio !
A la recherche du gros son pas comme les autres ? Foncez !

 

Ca vous a plu ? Envie de partager ?

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv