Ramenées directement de la boutique MOOG AUDIO de Montréal, l’Hyper Pak Dirty Channel et la Super Charged Overdrive (aka SCOD) sont deux pédales de la marque Catalinbread. Cette marque n’est pas disponible en Belgique actuellement (bien que Crush the Button fait le forcing…); l’aubaine était à saisir !

Get Dirty !

L’HyperPak Dirty Channel possède un format de poche assez rare. Elle est munie d’un true bypass, IN/OUT jack, une alim 9v classique et 2 boutons : Drive (pour le dosage de distorsion) et Volume. La conception est robuste et malgré la petite taille de la pédale, on se surprend à appuyer en toute confiance sur le stompswitch.

Catalinbread Hyperpak

La quantité de gain (ajustable avec le bouton Drive) est assez impressionnante. Les sonorités et le type de saturation obtenus se rapprochent assez fort de mon ampli Orange. On peut lire les qualificatif « orange-in-a-box » ou « hiwatt-in-a-box » un peu partout sur le net : sachez que ce n’est pas volé ! La Dirty Channel est cependant beaucoup plus sombre. Il y a certes moyen de changer complètement l’EQ de l’ampli, mais il faut aussi jouer avec la tonalité et le volume de la guitare pour adoucir/éclaircir la satu. J’aurais aimé avoir un potard de Tone pour gérer tout ça… la question est : « Où l’auraient-ils mis sur cette petite pédale ? » (réponse : sur un boitier normal :D). En résulte que L’Hyper Pak Dirty Channel semble plus à l’aise sur mon Orange en solo où elle proposera une saturation pleine de corps et très dynamique, qu’en rythmique où une pédale d’équalisation me semble approprié pour en tirer le maximum. Sans être ma préférée, cela n’en reste pas moins une pédale plein de caractère et de bonne facture (qui devrait s’entendre à merveille avec mon prochain Fender 65 Deluxe Reverb, l’AD30 HTC n’est pas le plus « pedal friendly » des amplis qui soit)

Démo de la bête sur un Deluxe Reverb, ca sonne déjà plus ouvert :

Gain en cascade

La Super Charged Overdrive possède un format plus standard que l’Hyper Pak. A l’instar de la Dirty Channel, la conception est robuste (en témoigne la course des potards très « smooth » et précise) et le design est accrocheur. 3 boutons de controle : Volume, Gain et Contour (faisant office de Tone), IN/OUT jack et une alimentation 9v pour la connectique et les contrôleurs. L’équipe Catalinbread a voulu créer une overdrive dite « sale » en n’utilisant pas de diodes (mosfet, germanium, silicium, …) mais des gains en cascade à la manière d’un ampli à lampe.

Catalinbread Super Charged Overdrive

Le résultat est assez sauvage ! Même avec le gain au minimum, la pédale propose déjà un niveau de saturation important. La réserve de gain est impressionnante ! Le potard Contour fait bien son boulot : d’un registre plus médium / british vers la gauche, on passe à quelque chose de plus moderne et mordant avec le contour à fond vers la droite. On a droit à beaucoup d’harmoniques, pas toujours très précise mais néanmoins chaleureuses. Une bonne dynamique, surtout avec le contour dans les aigus, ainsi qu’une absence de compression relative qui en fait un boost très intéressant. A l’instar de l’Hyper Pak, j’ai trouvé la pédale fort sombre et, au vu de la montagne de fait disponible, plus à son aise dans les rythmes baveuses (cela doit venir de l’ampli Orange, ca ne rendait pas pareil chez MOOG AUDIO… on verra sur le Fender 😉)

La pédale s’inscrit dans un registre « dirtbox », n’attendez pas une polyvalence extrême. Ca sonne fort, sale, mais bien. On aime ou pas 😉

2 Démos du monstre :

Conclusion

Sans être de véritable coups de coeur, les deux Catalinbread font partie des effets boutiques qu’il faut tester au minimum. Un look sympa, une très bonne dynamique et un caractère bien à eux; à défaut d’une grande polyvalence dans les sonorités. L’Hyper Pak Dirty Channel est va du clean boost aux saturations bien couillue avec un côté 70’s un peu sombre tandis que la Super Charged part du sommet de l’overdrive pour vous emmener au delà en permettant des sonorités mediums et/ou plus modernes !

Les deux pédales semblent mieux sonner avec des 6L6 (ampli type Fender) que sur mon Orange et mon Marshall en EL34. A tester de préférence sur un ampli du même type que le votre; voir mieux : sur votre matos !

Typés, donc pas forcément parmi les choix prioritaires en terme de polyvalence (sauf si c’est absolument votre came) mais très sympa et à tester quand vous en avez l’occasion !

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv