Directement après le boulot, je me rendais au Centre Culturel de Chenée pour la journée Métal du festival de La Grande Scène de Live On Stage ce vendredi 30 mars 2007.

La belle et grande salle accueillait les coups de coeur de l’équipe du collectif. Ainsi se réunissaient Genovah, FAKE, Kill my Doll et Set the Tones.

Première remarque : peu de monde pour cette édition de la Grande Scène. Dommage car la qualité était quant à elle bien présente ce 30 mars.

Genovah est un jeune groupe issu de la maison des jeunes de Chenée.
Le combo ne s’est pas laissé abattre par la faible affluence présente (une 15aine de personne tout au plus)
Généreux, les jeunes musiciens présentent un show frais et honnête. Le frontman feinte avec le public et tente de le faire bouger en gesticulant comme un diable. Sympa à voir.
Musicalement assez bon (coup de coeur pour le batteur), le groupe a répondu à nos attentes et confirme son statuts de jeune groupe potentiellement d’enfer. Un travail est encore néanmoins à fournir au niveau de la justesse du chant.

Genovah

Genovah

Genovah

La salle s’est quelque peu remplie pour la venue de FAKE sur scène.
Annoncé en dernière minute en remplacement de SPLEEN, le combo m’a surtout séduit par sa puissance vocale et mélodieuse. En plus d’être séparément très sympas, les voix du guitariste et du chanteur se marient fort bien. Comme je leur ai dit après le concert, c’est un point qu’il serait intéressant d’explorer !
Un moment intense du concert fut une petite balade où le frontman, assis sur un tabouret et armé d’une guitare électro acoustique dans une ambiance feutrée, nous a transporté dans un univers à la fois mélodique et touchant, réveillant en moi comme un agréable sentiment de nostalgie (allez savoir pourquoi …)

Leur album, qui est actuellement en cours de mastering, est désormais sur la liste de mes prochains achats.

FAKE

FAKE

FAKE

Vint alors au tour de Kill My Doll de foutre le boxon au CCC !
Ils m’avaient laissé un très bon souvenir la dernière fois que je les avais vu au Buriedfest 2006. Ils n’ont rien perdu depuis et c’est tant mieux !Plus violent mais toujours excellent, leur musique m’a littéralement transporté, reveillant le petit bonhomme dansant qui sommeille en moi (d’ailleurs jme sentais un peu seul sur la dancefloor …)

Head bangs à gogo sur riffs techniques et batterie tonitruante parfaitement maitrisée par un Yann aussi bouillant que sexy torse-nu.KMD a proposé à mon sens le meilleur set d’une soirée d’excellente facture bien que les (trop ?) nombreux blanc-coca semblaient quelques peu déstabiliser le sympathique chanteur.

KMD

KMD

KMD

Set The Tones conclu la soirée en puissance avec un show généreux et bien en place. Les poussées lyriques et autres beuglantes parfaitement maitrisées sont un plaisir pour les oreilles. La générosité scénique de la bande est tout à la hauteur de leur statut de tête d’affiche de cette première journée de la grande scène de Live On Stage. Leur prestation restera à coup sur dans les mémoires des trop peu nombreuses personnes présente ce soir.L’amateur de bon métal en aura eu pour son argent ce vendredi.

STT

STT

STT

Toutes les photos sont disponibles ICI.

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv