affiche metal atelier rock

Nous nous rendions Ben, Nath et moi ce samedi 18 novembre à l’Atelier Rock a Huy afin de nous délecter de quelques concerts.
En gros, on a eu une toute toute bonne révélation avec Ema White ! C’est un groupe d’émo-punk-rock de Namur dont la démo m’avait déjà conquis il y a presque 1 an.
Leur set était a la hauteur de nos espérances ! Vraiment une toute bonne claque !

De leur coté, D.Majiria a confirmé mes bonnes impressions sur eux. (mais ca fait déjà quelques fois que je les vois maintenant …)

Chronique :

Le petit monde se rassemblait ce samedi 18 novembre à l’Atelier Rock à Huy afin de célébrer le rock dans tous ses états. A l’affiche : Jane’s Cry, Ema White, Silent, D.Majiria et les français de Fis(ch)er.

J’arrive un peu à l’avance (pour une fois) dans l’Atelier rock.

Première chose qui frappe : des aménagements aux mûrs ont été apporté afin d’améliorer la qualité du son. J’avais entendu dire que le son avait souvent tendance à tourner dans la salle, provocant une petite bouillie sonore. Je vous rassure tout de suite : le son a été assez correct en ce weekend de mi novembre !

Les gens s’activent sur scène, il est 19h00 tout pile, tout est en place et le show peut commencer.
On peut souligner la rigueur de l’organisation de Brainless Music et la qualité de l’affiche dont s’est aussi occupé Virgi de chez Explore Booking.

Acte 1 : Dieu créa l’homme, la femme … et un truc entre les deux

Jane’s cry – Emo French Core – http://www.myspace.com/janescry

Jane’s Cry développe sans complexe un emocore en français dans le texte. Sur scène, on a droit à quatre Fashion-victims hyper apprêtées et un guitariste plutôt relax. Assez remuant, ils accomplissent leur tâche de groupe d’ouverture honnêtement : les compos sonnent bien, même si par moment le tout paraissait un peu brouillon (petit problème de justesse du chant par moment). Potentiel intéressant pour ce groupe qui va sûrement faire encore parler de lui dans le futur !

Maintenant sur scène, ils souffrent malheureusement du syndrome de ‘Dirty Pretty Thing’ : ils font de la bonne musique mais leur style mi homo-macho, mi rock’n’roll sonne faux (et horriblement féminin dans les transitions).

J’en parlais avec Audrey ‘sai’ de B*rn Prod (ndlr. Qui va faire jouer Jane’s Cry lors du Suicide Girl Fest qu’elle organise le 9 décembre à partir de 17h au Factory a Liège) et elle me disait que « c’est le style qui veut ça » et que « je n’y connaissais rien » . Elle a sûrement raison : je ne suis pas assez en phase avec le style, ca doit être pour ca que ca m’a saoulé.

Acte 2 : L’enfant prodige

Ema White – Emo punk – http://www.myspace.com/emawhite

J’avais chroniqué leur démo à sa sortie et ca avait été une vrai révélation. 1er sur les bons plans comme toujours, Live-On-Stage et plus particulièrement ma petite personne avions été sous le charme de la galette 5 titres des Namurois. J’attendais une confirmation en live et le quintet ne m’a pas déçu !

Généreux, simple et authentique, le set est passé à une vitesse éclaire ! Les morceaux de la démo prennent une autre dimension en live tandis que je découvre d’autres compositions tout aussi bien foutues.

Trop court … bien trop court !

Acte 3 : Et le silence fût

Silent – Métal – http://www.myspace.com/silentmusicbelgium

« C’est le groupe qui a fait la première partie d’AqMe à l’Ancienne Belgique » m’a-t-on dit avant le concert. Rien que de prononcer Aqme, ca me rappelle leur interminable concert à la Fiesta du Rock … (chacun son truc quoi …) Heureusement, Silent n’a pas eu le même effet sur mes oreilles, loin de là.

L’influence de Deftones est très (trop ?) nettement perceptible. Attention, c’est pas mal pour autant ! Le son est énorme et c’est musicalement bien en place.

Rien à redire sur la prestation, c’était propre.

Acte 4 : Tu ne tueras point

D.Majiria – Métal Rock – http://fr.myspace.com/dmajiriatheband

Bon je ne sais plus quoi raconter sur D.Majiria tellement j’ai déjà écrit sur eux. Cette fois-ci c’était un peu spécial pour moi car c’est la première fois que je les voyais dans une petite salle. Après la fiesta du rock et les Francofolies de Spa où l’assemblée était assez grande, je les vois enfin dans une salle plus intime.

Les liégeois de D.Majiria ont livré une bonne prestation. Dommage que le public n’était pas un peu plus chaud, ca aurait vraiment été d’enfer !

Pour ceux qui ne connaissent pas : a voir et a revoir !

Acte 5 : F(a)is ch(i)er de pas avoir découvert plus tôt !

Fis(cher) – Rock – http://www.myspace.com/fischerinstable

Bon, ce n’est que mon avis, mais ceux qui aiment D.Majiria aiment Fischer et vice versa !

Je découvrais presque totalement leur œuvre ce samedi (hormis un titre reçu dans une compil’ de magazine) et c’était un tord ! J’aurais pu habituer mon oreille à leur rock puissant mélodieux. J’ai retrouvé des sonorités proches de certains morceaux de Watcha (qui me plaît beaucoup aussi).

Niveau show : généreux et énergique. De plus, la tête du chanteur m’est complètement sympathique ; ce qui ne change rien à la qualité de leur musique, mais ca me fait plaisir de le signaler.

Acte 6 : Retour au bercail

Bilan : Une excellente soirée avec de très bons groupes : 1 claque, 3 découvertes, 1 confirmation.
Félicitations à toute l’organisation encore !

 

Ca vous a plu ? Envie de partager ?

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*