A mon retour du Canada, j’ai décidé de concrétiser quelques idées d’aménagement intérieur de l’appart. L’idée était d’optimiser l’espace dans le salon pour y caser la quasi totalité de mon matériel guitare.
Le projet LIGHT/FATBoard ayant de plus en plus de gueule, il aura suffit qu’on me souffle l’idée pour que je mette en place le projet Wall of Sound en l’espace d’une semaine.

Ce Wall of Sound (WOS) ou « mur du son » en français est un rêve que je gardais pour mes vieux jours : à savoir me faire une pièce spéciale musique avec les amplis empilés contre le mur. Rien d’original certes, mais le fait de pouvoir profiter de mes amplis en toutes circonstances avec un encombrement (pour le moment) minimum était plus qu’attractif; surtout que je n’avais plus joué sur mon Marshall 6100 depuis des plombes (il restait au local, puis chez Ben… pendant presque 2 ans !)

Wall of Sound

Bref, après avoir revu le concept initial « légèrement » à la baisse (le WOS de mes rêves comprend 4 têtes + 1 combo), je me suis mis en quête de l’armoire idéale et du système de câblage adéquat. Après de nombreuses mesures, esquisses et autres plans d’agencement, j’ai trouvé la solution la plus sympa aussi bien en terme d’encombrement que de câblages.

Wall of Sound

Problème cependant : mettre 2 têtes d’ampli dans 1 seul box n’est point chose facile (jferai un post/tuto sur le sujet prochainement). Pour ce faire, j’ai eu recours à un Headbone Switcher de chez Radial Tonebone qui fait office de « simple » « Y » entre les amplis et le box; me permettant au passage d’alterner d’un ampli à l’autre à l’aide d’une simple pression de l’unique footswitch (toujours pratique !)

Wall of Sound

Wall of Sound

Après avoir acheté et monté le meuble chez Ikea (sans trop d’énervement pour une fois…), je l’ai foré l’arrière à l’aide scie sauteuse pour y faire passer les câbles plus proprement. Une fois la structure nettoyée, j’y ai placé les différentes pièces du WOS : un Marshall 6100 et un Orange AD 30 HTC sur Cab Mesa (1×12 Black Shadow) avec un switcheur de tête, une DI Palmer (prise directe) et enfin un réducteur de puissance THD Hot Plate.
Une fois câblé, j’ai constaté à mon grand soulagement que tout fonctionnait parfaitement !

Wall of Sound

J’ai ensuite patché le FATBoard (le plus gros de mes deux pedalboards reprenant mes pédales préférées), avec quelques modifications dans la disposition des pédales par rapport à ce que j’avais prévu (j’y reviendrai également). Avec le LIGHTBoard désormais alimenté lui aussi et le Nova System de retour dans la chaîne, voici le schéma de la configuration optimale du WOS :

Guitare > FATBoard > LIGHTBoard > Nova System > Headbone Switcher -> Amps (en INPUT)

Amps (OUTPUT (en speaker)) > Headbone Switcher > DI Palmer > THD Hotplate > Box

Note 1 : Par manque de place, le LIGHTBoard ne sera sorti que ponctuellement (la majorité des pédales le composant ayant un équivalent (ou presque) sur le FATBoard).

Note 2 : La DI Palmer envoit toujours le signal dans la table pour me permettre de jouer au casque

LIGHT and FATBoard

Ce qui nous donne le Music Lab :

LIGHT and FATBoard

LIGHT and FATBoard

D’autres photos du Wall of Sound (et des anciennes installations) ICI

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv