Direction Bruxelles pour l’exposition Remember Souvenir du street artiste tournaisien Denis Meyers. Devant le succès de l’événement, je m’en suis remis aux concours divers pour décrocher 2 sésames me permettant d’assouvir ma curiosité de graphiste. Au final : merci PURE FM ! Le street art, j’adore ça.

Une oeuvre gigantesque, intime et éphémère

Denis Meyers s’est vu octroyer l’autorisation d’occuper les bâtiments à l’abandon de l’ancien siège de la firme Solvay (en attendant sa destruction dans le courant de l’année) pour proposer une oeuvre éphémère de grande envergure. Le terrain de jeu idéal pour un street artiste créatif comme Meyers.

Près de 50.000m² sur huit niveaux, dont certains en sous-sol, sont exploités par Denis, qui y empile les mots et décharge les souvenirs issus de ses carnets de dessin accumulés depuis 20 ans. Une salle est d’ailleurs dédiée à l’exposition de ces carnets.

Il fait couler les mots, par milliers de phrases ; en dizaines de chapitres, qu’il écrit et illustre à la bombe. C’est l’histoire de sa vie, de sa famille, de ses amis, de ses rencontres. Touchant et personnel, mais bizarrement universel à la fois.

Ses expérimentations et son travail calligraphique sont passionnants. Dans certaines pièces, quelques passages (plus sombres de sa vie ?) sont masqués en densifiant à l’extrême ses lettres, de telle sorte que les phrases soient retranscrites devant nous, bien qu’illisibles. Tout est là, mais tout en pudeur.

À côté de ça, des salles sont brutalement soufflées par la peinture, projetée par un extincteur (dont l’utilisation était plutôt jouissive, dixit Denis.). Tous les sentiments y passent.

Dans une autre (grande) pièce, c’est une projection vidéo qui montre le processus de création d’une fresque réalisée sur le mur qui sert de projection ; mais qui a été recouvert de blanc. De l’éphémère dans l’éphémère. Inception !

À couper le souffle

On se balade une grosse heure dans le bâtiment avec un guide (il vaut mieux, tout n’est pas sécurisé) avant d’être rejoint par l’artiste himself qui nous donne quelques éclairages supplémentaires. Il y a bien un sens de visite pour comprendre le fil rouge de l’expo.

On a adoré !

Je vous recommande vivement d’y aller s’il est encore temps, ou de vous procurer le livre de l’expo une fois que les bâtiments seront démolis. Plein les yeux, c’est garanti.

Toutes les infos sur www.remember-souvenir.me

Et quelques photos de notre visite pour vous faire une idée :

Ca vous a plu ? Envie de partager ?