Ça va faire quelques mois que je souscris aux Vault Package de Third Man Records, la maison de disques créée par Jack White.

C’est l’arrivée du dernier Vault #22 qui me pousse aujourd’hui à vous toucher un petit mot sur ce concept vraiment intéressant de fidélisation de fans.

Découverte

Initialement, j’apprends la sortie du deuxième album solo de Jack White, Lazaretto, et me renseigne sur la manière de précommander la galette. C’est alors que j’atterris sur le site de Third Man Records et que je découvre que j’ai la possibilité de souscrire trimestriellement à un package exclusif avec différentes éditions limitées, Live inédits et autres goodies en tout genre.

Autant vous dire que pour le fan de l’univers de Jack White que je suis, ça n’a pas trainé !

A l’intérieur des Packages

vault20J’ai reçu 3 colis jusqu’à présent :

Le Vault #20 avec l’album Lazaretto en édition limitée (vinyle bleu et blanc 33t), un 7″ avec des démos de la phase de préenregistrement (on cerne un peu la gestation des morceaux) et un livret (à couverture rigide) accompagnant l’album avec illustrations, paroles, crédits et quelques partitions.

Alors attention, quand on parle d’édition spéciale, ça ne rigole pas avec Jack :

Un vinyle, dit « ultra », sur lequel deux morceaux (inédits et disponibles dans aucun autre format) sont cachés sous l’étiquette, l’un se lisant en 78 tours (snif !) et l’autre en 45 tours alors que le reste du vinyle est gravé en 33 tours.

Si l’on ajoute à cela le premier morceau de la face B, Just One Drink (très « Rolling Stones »), qui est gratifié de deux intros suivant l’emplacement de l’aiguille (une intro électrique et une acoustique), ainsi qu’une boucle infinie qui conclut l’album. Notez que la version standard (noir) jouit également la présence d’un hologramme (un peu subtile, faut avouer) visible lorsqu’on se positionne d’une certaine façon face au disque.

Le Vault #21 m’a quant à lui apporté un vinyle des White Stripes Live « Under the Light of the Rising Sun », d’un single de The Dead Weather avec 2 inédits (Buzzkiller et It’s just too bad) ainsi que différents goodies dont un drapeau à l’effigie de la maison de disque. Je restais malgré tout un petit peu sur ma faim avec cette livraison, à 60$ le paquet.

 third man flag tmr285_550

Heureusement, le Vault #22, qui m’a poussé à vous écrire ces quelques lignes, était parfait et aura  gommé la relative déception du Vault précédent.

Coffret avec hologramme (la TV sur sa tête est animée), triple vinyle couleur Live de Maitre Jack à Bonnaroo (USA – considéré comme étant sa meilleure prestation live en 13 ans !) ainsi que le DVD qui va avec, 8 photos noir et blanc de l’événement, clé USB, autocollant, patch, poster… La totale !

thirdman recorsd vault 22

Là, clairement : tu te sens pas volé pour un sou !

Autres avantages

La souscription aux Vault, outre les packages exclusifs, donne accès à une série de privilèges sur le site de Third Man Record :

• news spécifiques, photos, musique et videos en téléchargement,
• accès à un chat room pour discuter avec Jack White et des employés de Third Man,
live streaming de certains événements spécifiques,
• la possibilité de commander des tickets en préventes,
• accès à certains types de merchandising réservés aux membres uniquement.

Conclusion

Je trouve le concept vraiment très intéressant. Les fans se sentent d’autant plus connectés et choyés par l’artiste qu’ils supportent. L’accès aux contenus exclusifs est clairement déterminant, en espérant que cela inspire d’autres artistes qui se contentent de plus en plus de Twitter et Instagram pour leur communication. Ce qu’on veut, c’est de la musique ! Pas une pensée philosophique, un selfie saut du lit ou un RT occasionnel. MU-SI-QUE (et pas des remix pourris faits à la va-vite !)

Sur ce point, l’ami Jack a bien compris ses fans. Et au final, on lui achète 3x plus de choses qu’en temps normal. Tout le monde s’y retrouve, et on chope de l’inédit sans se heurter aux spéculations typiques des Internets.

Même si le format standard des Vault est vinyle 12″ + vinyle 7″ + un bonus, j’espère que les prochains packages seront aussi denses que le #22.

Ca semble bien parti de ce côté la puisque le #23, consacré à nouveau aux White Stripes, devrait comprendre 2 vinyles live « Under Amazonian Lights » + le DVD associé, ainsi que des cartes postales aux couleurs de leur tournée de l’époque et un vinyle avec 2 titres enregistrés en 2000 par White et un instrumental inutilisé sur la face B.

Retrouvez également Third Man Record via la bannière dans la barre lattérale du site, sous les « Recommanded ».

Ca vous a plu ? Envie de partager ?

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv