Swneey Todd

Le dernier film de Tim Burton : Sweeney Todd – The Demon Barber of Fleet Street ou en français Sweeney Todd – le diabolique barbier de Fleet Street réuni une fois de plus le duo d'acteurs favori du célèbre réalisateur : Johnny Depp et Helena Bonham Carter. Une adaptation d'une comédie musicale (qui a eu son ptit succès début 70's) d après le livre de Hugh Wheeler.

" Après avoir croupi pendant quinze ans dans une prison australienne, Benjamin Barker s'évade et regagne Londres avec une seule idée en tête : se venger de l'infâme Juge Turpin qui le condamna pour lui ravir sa femme, lucy, et son bébé, Johanna. Adoptant le nom de Sweeney Todd, il reprend possession de son échoppe de barbier, située au-dessus de la boulangerie de Mme Nellie lovett. Celle-ci l'informe que Lucy se donna la mort après avoir été violée par Turpin.
Lorsque son flamboyant rival Pirelli menace de le démasquer, Sweeney est contraint de l'égorger. L'astucieuse Mme Lovett vole à son secours : pour le débarrasser de l'encombrant cadavre, elle lui propose d'en faire de la chair à pâté, ce qui relancera du même coup ses propres affaires.
Sweeney découvre que Turpin a maintenant des visées sur Johanna, qu'il séquestre avec la complicité de son âme damnée, le Bailli Bamford. L'adolescente a attiré les regards d'un jeune marin, Anthony, celui-là même qui avait sauvé Sweeney lors de son évasion. Amoureux fou de la jeune innocente, Anthony se promet de l'épouser après l'avoir arrachée à Turpin.
Pendant ce temps, le quartier de Fleet Street s'est entiché des "tartes" très spéciales de Mme Lovett, et celle-ci se prend à rêver d'une nouvelle vie, respectable et bourgeoise, avec Sweeney pour époux et Toby, l'ancien assistant de Pirelli, comme fils adoptif. Mais Sweeney est bien décidé à mener à terme sa vengeance, quel qu'en soit le coût… " (source: allocine.fr)

Dans un univers gothique de la vieille Angleterre, Tim Burton soumet magistralement à Johnny Depp et Helena Bonham Carter aux règles de la comédie musicale. Johnny Depp se ferait bien un Oscar pour l'occasion (rumeurs certes, mais il est tellement à son aise dans le rôle que cela n'étonnerait personne), tandis qu'Helena en a profiter pour remettre son costume de Marla (Fight Club) au gout du jour. La ressemblance m'a pas mal frappé pendant le film :

Helena dans Sweeney Todd Helena dans Fight Club

(Sweeney Todd à gauche et Fight Club à droite)

Le reste du casting se défend assez bien également : on peut noter la prestation de de Sasha Baron Cohen aka Borat dans le rôle du barbier italien Pirelli : étonnant de le voir la, mais loin d'être désagréable ! Le Bailli Bamford joué par Timothy Spall est bien dans son style aussi : un salopard qu'on a envie de fraiser à chaque apparition.

Niveau réalisation, on a droit à de superbes plans (comme souvent avec Burton, on est pas trop étonné :p) Jpense notamment à une scène au début du film (p-e le générique ?) ou une caméra voyage à toute vitesse dans les ruelles d'un Londres parfaitement et sombrement vieilli de quelques dizaines d'années : une merveille visuelle ! Les jeux de lumières sont impressionnants et apportent beaucoup à l'ensemble (pour le rendu des couleurs et donc l'univers général)

Le film est rythmé : malgré les chants, on ne s'embête pas (surtout qu'il faut lire les sous titres haha :D). Plus le récit avance, plus on commence à découvrir les différentes intentions des personnages. Le truc qui est vraiment bien, c'est que tout n'est pas trop cousu de fil blanc (comme ca peut être le cas dans ce genre de film) et qu'on a droit à des rebondissements à la hauteur du désir de vengeance de Sweeney.

Intense, relativement complexe, rempli d'humour noir, magistralement joué dans des décors somptueux. On en a plein la gueule ! A voir !

 

Note :
16/20

 

Une réaction ? Une question ? Un mot doux ? Commentez ici :

mxv